Retrait de Gaël Perdriau de la Métropole de Saint-Etienne : "Il fallait que l'on puisse retrouver la sérénité", affirme un vice-président

Christophe Faverjon, vice-président de Saint-Etienne Métropole, salue "l'intelligence collective des élus" face à la crise provoquée par le scandale du chantage à la vidéo intime, impliquant le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Faverjon, vice-président de Saint-Etienne Métropole, en juillet 2020. (REMY PERRIN / MAXPPP)

"On adopte un fonctionnement adapté au moment particulier au moment que l'on vit", a affirmé jeudi 22 septembre sur franceinfo Christophe Faverjon, vice-président de Saint-Etienne Métropole, mairie d'Unieux (Loire), après l'annonce par Gaël Perdriau de sa mise en retrait de ses fonctions de président de la Métropole. "On a souhaité mettre en place une gestion adaptée à la situation actuelle, adaptée au respect de la justice, tout en préservant l'institution en lui permettant de fonctionner, explique Christophe Faverjon. Ce n'est pas à nous de dire la justice, elle a son rythme, elle doit être efficace."

"Une issue adaptée"

Le vice-président assure que "ce n'est pas une mise en retrait" de Gaël Perdriau, dans le sens où "une mise en retrait n'existe pas d'un point de vue réglementaire". Christophe Faverjon explique que le président de la Métropole "a décidé de confier la représentation extérieure de la Métropole à ses vice-présidents, de confier au premier vice-président les discussions qui sont en cours sur le contrat de plan Etat-région et de confier la présidence de la prochaine session de notre conseil métropolitain, le 29 septembre, au premier vice-président."

"Il fallait prendre des décisions pour que l'on puisse retrouver la sérénité, martèle Christophe Faverjon. C'est terrible d'avoir une affaire comme celle-là. Cela pollue nos débats. Chacune des réunions est marquée par ce sujet qui revient. Il y a des manifestations qui sont annulées." Les décisions prises par Saint-Etienne Métropole ont été prises "unanimement et permettent de retrouver un fonctionnement normal." Le vice-président salue "l'intelligence collective, la construction collective" de l'ensemble des élus "qui a permis de trouver cette issue qui est une issue adaptée au moment que l'on vit."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Républicains - LR

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.