Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Premier tour de la primaire à droite : regardez en intégralité la réaction de Nicolas Sarkozy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Regardez en intégralité la réaction de Nicolas Sarkozy
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

L'ex-président de la République est arrivé en troisième position, il est donc éliminé et ne participera pas au second tour.

Eliminé dès le premier tour de la primaire de la droite pour 2017, Nicolas Sarkozy voit ses ambitions balayées, à l'issue du premier tour de la primaire à droite. Il est arrivé en troisième position, il est donc éliminé et ne participera pas au second tour. Il a annoncé qu'il allait voter pour François Fillon.

>> Suivez les réactions à la fin de carrière politique de Nicolas Sarkozy en direct

"Je veux féliciter François Fillon et Alain Juppé qui sont qualifiés pour le second tour. Ce sont deux personnalités de grande qualité qui font honneur à la droite française. J'ai travaillé en confiance avec chacun d'eux. J'ai beaucoup d'estime pour Alain Juppé mais les choix politiques de François Fillon me sont plus proches", a-t-il déclaré.

"J'ai été heureux de participer à ce combat"

"Les électeurs qui m'ont fait confiance sont naturellement libres de leur décision. Je leur demanderai cependant de ne jamais emprunter la voie des extrêmes. La France mérite tellement mieux que le choix du pire", a poursuivi Nicolas Sarkozy. 

"Il est donc temps maintenant pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques. Bonne chance à la France, bonne chance à vous mes chers compatriotes, soyez certains que Français je suis, Français je reste, et que tout ce qui de près ou de loin touche à la France me touchera toujours personnellement", a-t-il ajouté.

Après ces phrases qui sonnaient comme une fin de discours, il a complété : "Je suis comme ça, on ne change pas. Je n'ai aucune amertume, je n'ai aucune tristesse, et je souhaite que le meilleur pour mon pays, pour vous mes chers compatriotes, et pour celui qui aura à conduire ce pays que j'aime tant. La droite a donné une bonne image, j'ai été heureux de participer à ce combat, au revoir à tous."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.