DIRECT. Primaire à droite : Fillon "ne craint pas de retournement" au second tour

Invité du journal de 20 heures de France 2, lundi, Alain Juppé a dénoncé "la très grande brutalité sociale" du programme de son adversaire.

François Fillon, le 21 novembre 2016, sur le plateau de TF1.
François Fillon, le 21 novembre 2016, sur le plateau de TF1. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Au lendemain du premier tour de la primaire à droite, François Fillon se montre confiant. L'ancien Premier ministre a affirmé, lundi 21 novembre, sur TF1, ne pas craindre "le retournement" du vote au second tour. De son côté, sur France 2, son rival Alain Juppé a dénoncé le programme économique "d'une très grande brutalité sociale" du député de Paris. Franceinfo vous fait suivre cette journée post-électorale.

Copé votera Juppé. Tout en laissant "une totale liberté de choix" à ses "amis", Jean-François Copé a apporté son soutien à Alain Juppé, "le seul à assumer clairement de recourir exclusivement aux ordonnances pour réformer la France".

Valls réagit aux résultats. La France "n'a pas besoin des solutions ultralibérales et conservatrices", a réagi Manuel Valls au lendemain du score triomphal de François Fillon.

Les résultats officiels toujours attendus. 415 bureaux de vote, sur un total de 10 229, restaient à dépouiller, lundi, à 18h15. Les résultats partiels (mais quasi-définitifs) donnent 44,1% des voix à François Fillon, devant Alain Juppé (28,5%) et Nicolas Sarkozy (20,6%).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

23h00 : En effet, Libération a choisi de mettre en scène le parallèle entre François Fillon et Margaret Thatcher. Le député de Paris n'a jamais caché son admiration pour la "dame de fer". "J'aimerais bien laisser dans l'histoire une trace aussi forte que celle de madame Thatcher", a-t-il déclaré, comme le relaie L'Express.

23h00 : Belle comparaison de Thatcher et Fillon

22h46 : Dans son édition de demain, Libération nous promet de passer au crible "le programme ultraconservateur et ultralibéral de François Fillon". Voici la une du quotidien qui s'est amusé à croiser l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy et ...?

22h40 : J'observe depuis 24 heures des commentaires sur le rejet de Sarkozy ou le désavoeux de Juppé. Pour avoir longuement échangé avec des voisins, amis, collègues, je constate plus une adhésion à la constance et à la franchise de Fillon.

22h40 : On ne veut pas d'un président qui prend Tatcher comme modèle après avoir été le porteur d'eau de Sarkozy.

22h40 : Merci pour le renouveau avec Fillon. Avec Fillon c'est le retour de la blouse grise a l'ecole ☹️☹️

22h40 : La primaire à droite vous fait toujours beaucoup réagir dans les commentaires. Vous prenez position dans le duel Fillon-Juppé.

22h15 : Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé seront présents à Toulouse, demain soir, pour le meeting d'Alain Juppé, selon le service politique de franceinfo.

Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Alain Juppé, le 3 novembre, lors du débat pour la primaire de la droite.

(ERIC FEFERBERG / AFP)

22h00 : "J'ai l'intention de faire mûrir un projet plus dynamisant pour le pays, plus juste et plus social que celui qui est proposé aujourd'hui."

François Bayrou, soutien d'Alain Juppé, n'exclut pas de se présenter à la présidentielle en cas de défaite du maire de Bordeaux face à François Fillon au second tour de la primaire à droite dimanche, rapporte Le Figaro.

21h53 : Mr JUPPE est gonflé de la jouer ainsi et de se désolidariser de ses amis d'hier ! Il était ministre d'Etat et numéro 2 du gouvernement !

21h53 : Fillon est le candidat de la cathosphère, bien moins jeune d'esprit que Juppé.

21h53 : Pour comnencer, essayez de rassembler la droite . Le discours de ce soir n'ouvre pas la voie ...

21h16 : Le programme de Fillon est trop dur. Pas d'apaisement de la société française, programme rétrograde, un retour de 50 ans en arrière sur les valeurs. Alain Juppé a raison.

21h16 : Juppé est battu ! Qu'il arrête de critiquer Fillon !

21h16 : Fillon est le représentant de la machine à perdre car trop clivant ... C'est le Sarko bis en plus dangereux sous ses airs de bourgeois de province.

21h16 : On ne veux pas d'un vieux président, on a besoin d'un plus jeune pour remonter la France : Francois Fillon Bravo et courage.

21h15 : Dans les commentaires, vous continuez à réagir aux interviews de François Fillon et Alain Juppé, ce soir, au lendemain du premier tour de la primaire à droite.

21h09 : Alain Juppé, qui est arrivé loin derrière François Fillon à l'issue du premier tour, a dénoncé sur France 2 "la reconstitution de l'équipe Fillon-Sarkozy". "Quand on reste pendant cinq ans Premier ministre d'un président de la République, c'est qu'on est totalement comptable de ce qui a été fait", a-t-il affirmé.





20h59 : Regardez le documentaire Emmanuel Macron, la stratégie du météore avec France 3 en direct.

20h41 : Juppé qui reprend les les arguments de Jean-Luc Mélenchon pour critiquer le programme de Fillon c'est comique, sauf que son programme est aussi un projet de casse social

20h41 : Juppé ouvre la machine à perdre. Pour faire perdre Fillon il devient clivant au risque de casser la future campagne de Fillon. Il aurait ete grand en renoncant au deuxieme tour

20h41 : Juppé attaque, le débat de l'entre deux tours s'annonce décisif !

20h45 : Dans les commentaires, vous réagissez à l'interview d'Alain Juppé sur France 2.

20h33 : Après les attaques d'Alain Juppé sur France 2, François Fillon réplique sur TF1. Le député de Paris estime que le maire de Bordeaux "caricature" son programme pour essayer de "remonter la pente".

20h27 : "Je défends des valeurs, je défends la famille, l'autorité de l'Etat et l'amour de son pays. Peut-être que ça parait ringard sur un plateau de télévision mais pas dans le coeur des Français."

Invité de TF1, François Fillon est interrogé sur ses positions conservatrices sur les sujets de société.

20h24 : Invité de TF1, François Fillon explique également qu'il "ne craint pas de retournement" au second tour.

20h23 : "Aujourd'hui, il faut une transformation du pays."

François Fillon est l'invité de TF1.

20h21 : Alain Juppé estime également qu'il est le mieux placé "pour rassembler" en vue de l'élection présidentielle.

20h20 : "François Fillon appartient à une famille traditionaliste, je suis plus ouvert."

Alain Juppé attaque également les propositions de François Fillon sur les sujets de société.



20h17 : "Son programme est d'une grande brutalité sociale".

Invité de France 2, Alain Juppé attaque le programme de François Fillon.

20h16 : "Quand on reste pendant cinq ans comme Premier ministre d'un gouvernement, on est comptable de ce qui a été fait."

Alain Juppé est l'invité de France 2.

20h15 : "Je n'ai jamais hésité une seconde à continuer le combat."

Alain Juppé est l'invité de France 2.

19h59 : Alain Juppé est invité du "20 heures" de France 2. Regardez son interview en direct au lendemain du premier tour de la primaire à droite.

19h20 : Manuel Valls s'est adressé aux électeurs de gauche, au lendemain du premier tour de la primaire à droite. Il a estimé que "la France n'avait pas besoin de solutions ultralibérales et conservatrices", faisant référence au programme de François Fillon.

(FRANCEINFO)

18h27 : Après la victoire surprise de François Fillon hier, franceinfo vous propose cinq cartes pour mieux comprendre les résultats du premier tour de la primaire à droite.


18h24 : 10 voix de plus pour Juppé 😂😂😂

18h23 : Cela va faire la différence 😂

18h23 : C'est sur qu'avec ce soutien substantiel, Juppé accroit ses chances !

18h23 : Dans les commentaires, vous êtes assez ironiques sur le soutien apporté par Jean-François Copé à Alain Juppé.

18h21 : Jean-François Copé, qui a obtenu 0,3% des voix à la primaire à droite, prononce un discours en ce moment sur Facebook. Il explique pourquoi il apporte son soutien au maire de Bordeaux, comme le tweete un journaliste de l'Express.

18h18 : Jean-François Copé, dernier du premier tour de la primaire à droite, apporte son soutien à Alain Juppé pour le second tour.

18h13 : "La France a besoin de tous ses fonctionnaires, de tous ses agents publics, c'est aussi l'enjeu du débat qui s'engage."

Le Premier ministre fait ainsi référence aux programmes des deux finalistes de la primaire à droite, et notamment à celui de François Fillon. Ce dernier promet la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires.

18h14 : "La France n'a pas besoin des solutions ultralibérales et conservatrices."


Manuel Valls réagit au lendemain du premier tour de la primaire à droite.

17h34 : Pourquoi des électeurs de gauche se sont-ils déplacés dimanche pour voter à la primaire à droite ? Certains jubilent de voir Nicolas Sarkozy éliminé, d'autres se désolent de l'avance de François Fillon. Franceinfo a recueilli leurs témoignages.

(REGIS DUVIGNAU / REUTERS)