"On est la première force d'opposition à Paris, on existe !" : la droite se satisfait de la deuxième place de Rachida Dati aux élections municipales 2020

Anne Hidalgo a été réélue dimanche maire de Paris dans un scrutin sans suspense marqué surtout pas une abstention record. Mais Rachida Dati est arrivée juste derrière avec le score non négligeable de 33,8% des voix. Une défaite qui marque donc aussi une victoire pour la candidate Les Républicains.

Rachida Dati, chef de file Les Républicains aux municipales 2020 à Paris, le 28 juin.
Rachida Dati, chef de file Les Républicains aux municipales 2020 à Paris, le 28 juin. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Le QG du Boulevard de Sébastopol est quasi vide dimanche soir pour cause de restrictions sanitaires. Pas de militant mais des candidats et candidates Les Républicains venus écouter le discours tardif, peu avant 23 heures, de leur chef de file, Rachida Dati, classée deuxième du scrutin municipal parisien 2020 derrière la maire socialiste réélue, Anne Hidalgo.

>> Municipales 2020 : suivez les réactions politiques au lendemain de l'annonce des résultats

"J'ai emmené avec moi toute une nouvelle génération qui avait l'envie et l'énergie de changer Paris. J'ai ainsi rompu avec les haines, les ranceurs, les divisions qui ont affaibli et fait perdre la droite parisienne depuis 2001. Ensemble, nous avons redressé la droite à Paris", s'est félicitée Rachida Dati.

"Maintenant, au boulot !"

La droite ressuscitée même après 19 ans de baronnies et de chausse-trappes avec un nombre de sièges doublé au Conseil de Paris, une cinquantaine contre 25 : de quoi créer de nouveaux espoirs d’alternance. "Si on travaille bien et que cette nouvelle génération continue à occuper le terrain, je pense qu'on ne partira pas de zéro comme là, en novembre dernier, analyse Aurélien Véron, tête de liste dans le secteur Centre qui rassemble les quatre premiers arrondissements parisiens. Le premier sondage donnait 8% pour Rachida Dati, aujourd'hui on est la première force d'opposition à Paris ! On existe !"

On a fait un vrai travail, on a creusé des sillons, on a planté, ça a commencé à pousser.Aurélien Véron, tête de liste dans le secteur Centre Parisà franceinfo

"Le Covid est arrivé donc ça a poussé moins haut qu'on aurait voulu mais ça a bien poussé, poursuit Aurélien Véron. Et donc maintenant, c'est à nous de faire pousser ça pendant six ans. Maintenant, au boulot !" Au boulot jusqu’en 2026. Et d’ici là Rachida Dati est bien décidée à consolider son statut de première opposante à Anne Hidalgo.

>> Retrouvez tous les résultats du second tour des municipales

Yannick Falt a assisté à la défaite victorieuse de Rachida Dati, au QG du LR à Paris.
--'--
--'--