Cet article date de plus de quatre ans.

Législatives : les partis s’organisent en vue des élections

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
legislatives
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La bataille des législatives fait rage au sein des partis. Rien ne va plus chez les socialistes tandis que des divergences apparaissent chez les Républicains à un mois du scrutin.

Le paysage politique apparait un peu comme le visage du premier secrétaire du PS : décomposé. 48 ans après sa naissance, le parti est à l’agonie. Rupture consommée pour Manuel Valls : l’ancien Premier ministre et ses soutiens, également candidats, sauront jeudi 11 mai s’ils sont investis par La République en marche, le mouvement d’Emmanuel Macron. "Notre choix est d’être constructif et de participer, avec Emmanuel Macron, à la constitution d’un rassemblement, d’une majorité efficace pour notre pays", explique le secrétaire d’Etat Jean-Marie Le Guen.

Des remous à droite également

Divorce aussi à la gauche de la gauche : il n’y aura pas d’alliance aux législatives entre la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le Parti communiste. Les deux formations se rejettent la responsabilité de l’échec en dénonçant des combines d’appareil. A droite, ce n’est pas forcément plus calme. Les Républicains ont largement amendé le programme présidentiel de François Fillon pour tenter de rassembler la famille. Cela n’empêche pas certains de lorgner aussi le président élu. Pour l’instant, c’est lui le grand gagnant de ce chambardement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.