Laurent Wauquiez démissionne de la présidence des Républicains, une semaine après l'échec historique de la droite aux européennes

La liste de la droite, menée par François-Xavier Bellamy, avait recueilli 8,48% des voix dimanche dernier, ouvrant une crise inédite pour le parti de Laurent Wauquiez.

Laurent Wauquiez lors du dernier meeting de la campagne européenne, le 24 mai 2019 à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales).
Laurent Wauquiez lors du dernier meeting de la campagne européenne, le 24 mai 2019 à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales). (MAXPPP)

"Les victoires sont collectives, les défaites sont solitaires". Une semaine jour pour jour après la débâcle historique de son parti lors des élections européennes, Laurent Wauquiez a annoncé dimanche 2 juin sa démission de la présidence des Républicains

"Je ne veux pas être un obstacle, à aucun prix" à la reconstruction de la droite, s'est justifié le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 20 heures de TF1. La liste de la droite, menée par François-Xavier Bellamy, avait recueilli 8,48% des voix dimanche dernier, ouvrant une nouvelle crise pour le parti de Laurent Wauquiez.

Ancien ministre lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, ex-député de Haute-Loire et ex-maire du Puy-en-Velay, M. Wauquiez, 44 ans, avait été confortablement élu à la tête du parti en décembre 2017, avec environ 75% des voix, quelques mois après la défaite de François Fillon à la présidentielle.

Depuis son élection, il faisait l'objet de nombreuses critiques sur sa ligne droitière et sur une gouvernance jugée "solitaire" à la tête du parti.