VIDEO. Législative partielle dans le Doubs : réactions du PS, du FN et de l'UMP

Le socialiste Frédéric Barbier a gagné d'une courte tête face au candidat Front national à l'issue du second tour, dimanche 8 février.

FRANCE INFO / FRANCE 2 / RTL

"Il y a le feu au lac", prévient Jean-Christophe Cambadélis, invité de France info, lundi 9 février. "Hier le PS a gagné, le Front national a, pour la douzième fois consécutive, été battu", rappelle le Premier secrétaire du Parti socialiste au lendemain de la législative partielle dans le Doubs. Mais pour lui, ce résultat est une mauvaise nouvelle "pour ceux qui combattent les idées du Front national".

Le socialiste Frédéric Barbier a gagné d'une courte tête le duel qui l'opposait, dimanche à la candidate du FN, Sophie Montel, au second tour de la législative partielle du Doubs, avec 51,43% des suffrages contre 48,57%.

Un "électrochoc pour l'UMP"

Gilbert Collard, invité des "4 Vérités" sur France 2, lundi, dénonce de son côté une alliance entre le PS et l'UMP. "Quand on voit l'UMP se rapprocher du Parti socialiste, au point de faire élire le député qui va redonner la majorité absolue au Parti socialiste, il y a quand même de quoi se marrer. On se demande qui est cocu là-dedans", lance le député FN.

Pour Bruno Le Maire, interrogé sur RTL, la législative partielle doit servir "d'électrochoc pour l'UMP". "Nous devons combattre avec beaucoup plus de force le Front national", précise le député UMP de l'Eure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier secrétaire du Parti socialiste (PS),  Jean-Christophe Cambadélis, donne une conférence de presse à Paris, le 7 février 2015.
Le Premier secrétaire du Parti socialiste (PS),  Jean-Christophe Cambadélis, donne une conférence de presse à Paris, le 7 février 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)