Cet article date de plus de deux ans.

En Marche tient son Conseil à Paris avec le remplacement de Castaner dans tous les esprits

Christophe Castaner nommé ministre de l'Intérieur, l'intérim à la tête de La République en marche est tenu par Philippe Grangeon. A La Villette, dimanche, l'élection au poste de délégué général est dans toutes les conversations.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Colloque d'En Marche le 20 octobre 2018. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Christophe Castaner fait ses adieux devant le Conseil de La République en marche, réuni aujourd’hui porte de la Villette, à Paris, dimanche 21 octobre. Ses fonctions de délégué général sont provisoirement assurées par un proche d’Emmanuel Macron, Philippe Grangeon. Et déjà se pose la question de son remplacement dans la durée.

Le Conseil, c’est un peu le parlement de La République en marche, avec des élus, des représentants, des adhérents. Le 1er décembre prochain, ce sont eux qui désigneront le nouveau patron du mouvement. Dans le parti, on joue déjà des coudes pour trouver un successeur au nouveau ministre de l'Intérieur. "On est plusieurs à réfléchir à l'opportunité d'une candidature, explique Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, que ce soit Stanislas Guerini, Pierre Person, Sylvain Maillard, Stéphane Travert, et d'autres personnalités qui ont manifesté leur intérêt pour contribuer au mouvement. On cherche tous à être le plus utile, en fait."

Un patron à plein temps ?

Christophe Castaner était à la fois délégué général d'En marche et secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, et Marlène Schiappa le sait, être membre du gouvernement pourrait être un handicap : à l’approche des européennes, en mai 2019, et des municipales, en 2020, la base préfèrerait un patron à plein temps.

Stéphane Travert, justement, vient d’être débarqué du gouvernement, remplacé au ministère de l'Agriculture par Didier Guillaume. "Quelle stratégie mettre en place pour les futures élections ? Comment retisser le lien avec les territoires ? Comment emmener les militants, les adhérents, pour faire la pédagogie de l'action du gouvernement ? Moi, je n'ai pas de décision prise aujourd'hui, mais ce sont des éléments de réflexion auxquels chacun doit participer, et j'y participerai."

Bref, Stephane Travert, qui va redevenir député de la Manche, réfléchit. Les candidats doivent se déclarer entre le 29 octobre et le 14 novembre. Chaque candidat devra réunir 60 parrainages au sein des quelque 800 membres du Conseil, dont 30 députés, 3 sénateurs, 10 référents territoriaux et 5 élus non parlementaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.