VIDEO. Covid-19 : raisons de santé, voyages, travail de nuit… Voici la liste des exceptions au couvre-feu

Les déplacements pour raison de santé ou pour raison professionnelle resteront autorisés entre 21 heures et 6 heures du matin.

"Ces règles doivent bien entendu s'appliquer avec bon sens", a expliqué Jean Castex. Le Premier ministre a précisé, jeudi 15 octobre, l'application concrète du couvre-feu de 21 heures à 6 heures, décrété pour l'Ile-de-France et huit métropoles pour lutter contre la pandémie de Covid-19

>> Suivez les dernières informations liées au coronavirus dans notre direct

Le chef du gouvernement a détaillé plusieurs exceptions, notamment pour des raisons professionnelles ou de santé. Ces déplacements devront toutefois être justifiés. Une attestation à remplir sera bientôt disponible sur le site du gouvernement. Un numéro vert (0 800 130 00) a également été mis en place.

Pour des raisons de santé 

Des déplacements "pour des raisons de santé" resteront autorisés entre 21 heures et 6 heures, a précisé Jean Castex lors de sa conférence de presse. En Ile-de-France et dans les huit métropoles concernées, il sera donc possible de sortir de chez soi après le couvre-feu, "pour aller à l'hôpital ou aller acheter des médicaments dans une pharmacie de garde", a détaillé le chef du gouvernement. 

Pour le travail 

Les déplacements pour "raisons professionnelles" seront également autorisés, "si vous travaillez de nuit ou que vos horaires de travail ne vous permettent pas d'être chez vous à 21 heures", a expliqué Jean Castex.

Une attestation, numérique ou sur papier, ainsi qu'un justificatif fourni par l'employeur seront nécessaires, a précisé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Le justificatif de l'employeur peut être une carte professionnelle, "si l'on est infirmière libérale ou journaliste", a-t-il développé.

Pour aider "un proche en situation de dépendance"

Il sera également possible de se déplacer entre 21 heures et 6 heures pour se "rendre auprès d'un proche en situation de dépendance", a poursuivi le Premier ministre, Jean Castex. 

Si vous devez prendre le train ou l'avion

Le chef du gouvernement a également annoncé que des déplacements seraient autorisés dans les zones concernées entre 21 heures et 6 heures, "si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21 heures". "Il faudra le cas échéant montrer votre billet si vous être contrôlé (...) Le billet de train ou d'avion vaudra dérogation", assure Jean Castex", a-t-il souligné. 

Sur les accompagnants, le Premier ministre est un adepte "du bon sens""Évidemment, on imagine bien que quelqu'un aurait du mal à se déplacer ou qu'il ne disposerait pas de transports en commun, sûrement qu'il faudrait, vous avez raison, faire entrer l'accompagnant dans les dérogations envisagées", a-t-il précisé par la suite.

Pour sortir son animal de compagnie

Comme lors du confinement, les habitants de l'Ile-de-France et des huit métropoles où s'appliquera, dès la nuit de vendredi à samedi, le couvre-feu, pourront sortir leurs animaux de compagnie près de chez eux entre 21 heures et six heures, a ajouté le chef du gouvernement. 

Pour contrôler le bon respect du couvre-feu, 12 000 policiers et gendarmes seront mobilisés chaque nuit entre 21 heures et 6 heures, "en plus de tous les agents de police et de gendarmerie qui travaillent à la sécurité des Français", avec les polices municipales, a précisé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. 

Toute personne ne respectant pas les règles du couvre-feu s'expose à une amende de 135 euros, a-t-il précisé. "Au bout de trois fois", ces personnes s'exposent à six mois d'emprisonnement et à 3 750 euros d'amende.

Le Premier ministre, Jean Castex, en conférence de presse, le 15 octobre 2020.
Le Premier ministre, Jean Castex, en conférence de presse, le 15 octobre 2020. (FRANCEINFO)