"Je suis venu vous dire que l'on vous soutient" : Gérald Darmanin dans son costume de "premier flic de France" au commissariat des Mureaux

Pour son premier déplacement en tant que ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s'est rendu au commissariat de la région parisienne où travaillait Jean-Baptiste Salvaing, tué par un terroriste en 2016, avec sa compagne Jessica Schneider.

Article rédigé par
Laure Debeaulieu, édité par Pauline Pennanec'h - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin au commissariat des Mureaux (Yvelines), le mardi 7 juillet 2020. (THOMAS SAMSON / POOL)

"Je sais que vous faites un métier difficile et je suis venu vous dire que l'on vous soutient". À peine arrivé, Gérald Darmanin a choisi le commissariat des Mureaux (Yvelines) pour son premier déplacement. Le ministre de l'Intérieur a souhaité très vite appliquer ce qu'il a évoqué lors de son discours place Beauvau : être un ministre de terrain. "En général, les faits de délinquance, c'est quoi ?", demande-t-il aux policiers. "Ca va être un peu tout mais beaucoup de stupéfiants", reconnaît l'agent. Gérald Darmanin acquiesce, écoute attentivement, avant de réitérer son soutien aux forces de l'ordre.

>> VIDEO. "Nous devons être intraitables avec le séparatisme", déclare Gérald Darmanin lors de sa prise de fonctions à l'Intérieur

Le ministre de l'Intérieur s'est ensuite rendu dans la cour du commissariat, afin de se recueillir devant la sculpture érigée en mémoire du policier Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneider, tués par un terroriste islamiste à Magnanville, en 2016. Jean-Baptiste Salvas était l'un de leurs collègues. Gérald Darmanin a souhaité leur rendre hommage : "Je n'ignore pas que, pour la première fois et indépendamment des risques de votre métier, des agents de l'Etat, des policiers français ont été tués en dehors de leur service dans des conditions particulièrement insupportables par des terroristes islamistes."

Je voudrais vous assurer du soutien indéfectible du gouvernement et de mon soutien.

Gérald Darmanin

au commissariat des Mureaux

"Je sais à quel point vous aimez votre métier. Vous pouvez avoir des doutes, vous prenez des risques et vous le faites pour protéger nos concitoyens", a confié le ministre de l'Intérieur, avant d'échanger de nombreuses fois avec les agents. Puis, loin des caméras et des micros, Gérald Darmanin a tenu à déjeuner avec les 160 policiers du commissariat, avant de reprendre la route vers l'Elysée.

Déplacement de Gérald Darmanin au commissariat des Mureaux - Reportage de Laure Debeaulieu - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.