"Énorme puissance de travail", "un homme réfléchi"... Des proches de Jean Castex dans le milieu sportif vantent l'homme et la méthode

Jean Castex a succédé vendredi à Édouard Philippe en tant que Premier ministre. Directeur de l'Agence nationale du sport depuis l'an dernier et délégué interministériel aux Jeux olympiques, son engagement dans le monde sportif a été apprécié par ceux qui l'ont croisé.

Le Premier ministre Jean Castex, invité du 20h de TF1, le 3 juillet 2020.
Le Premier ministre Jean Castex, invité du 20h de TF1, le 3 juillet 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

Maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, et ancien conseiller régional du Languedoc-Roussillon, Jean Castex est devenu Premier ministre vendredi 3 juillet. Surtout connu pour avoir été chargé par le gouvernement de coordonner le déconfinement lors de la pandémie de coronavirus, ce haut-fonctionnaire préside également l'Agence nationale du sport depuis 2019, et a été nommé délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Ceux qui l'ont croisé dans ses différentes missions dans le monde sportif apprécient l'homme et la méthode.

>> Remaniement : suivez en direct toutes les infos et réactions après la nomination de Jean Castex

Un haut-fonctionnaire énarque mais pas forcément un technocrate, estime le président du Comité national olympique et sportif français Denis Masseglia. "On peut dire qu'il apparaît comme un technicien, mais pour autant, c'est un élu de terrain, il est maire de Prades quand même, donc il a une expérience d'élu", affirme-t-il.

Ce n'est pas qu'un technicien, c'est un technicien doublé d'un politique.Denis Masseglia, président du CNOSFà franceinfo

Philippe Bana, entraîneur de handball et directeur technique national, se souvient d'un Jean Castex méticuleux et réfléchi à la tête de l'Agence nationale du sport. "Même dans les sujets difficiles, si je reprends le dossier des cas techniques, il nous avait reçus pour nous dire qu'il comprenait, il avait analysé cela, assure-t-il. C'est quelqu'un qui a une énorme puissance de travail et une capacité à comprendre les enjeux qui est immédiate."

"Un homme réfléchi"

Guy Drut, champion du 110 mètres haie, ancien ministre des Sports et membre du comité olympique, l'a rencontré plusieurs fois, avant même qu'il ne prenne en main le dossier des JO 2024. Son objectif à l'époque : coordonner les acteurs et faire avancer le dossier en respectant les budgets. Guy Drut garde le souvenir d'un homme posé, qui prend le temps de la réflexion : "Quand il ne sait pas, il demande, il se renseigne, et puis ensuite il se fait sa propre idée. C'est un homme réfléchi. Il sait bien gérer son temps, ses activités. Je pense que c'est une excellente chose."

Le sport français fait face à de nombreuses questions dans le monde de l'après-Covid. Dans ce contexte, le profil sportif de Jean Castex intéresse et rassure. "C'est en effet plutôt de bonne augure, confie Guy Drut. Il ne connaît pas le sport que par le côté spectaculaire, il y a également le sport qui se pratique : le sport éducation, le sport santé, développement durable..."

C'est une excellent chose pour nous.Guy Drut, ancien athlète et homme politiqueà franceinfo

Difficile de trouver quelqu'un, parmi ses anciens collaborateurs, pour souligner un défaut du nouveau Premier ministre. Ainsi, Claude Onesta, qui a travaillé avec lui à l'Agence nationale du sport, confie : "Je ne sais pas s'il n'a pas de défauts, c'est à son épouse qu'il faudrait demander. Pour ce que j'ai eu à faire avec lui, on a toujours bien travaillé et souvent bien rigolé !"

Réactions des anciens collaborateurs de Jean Castex au micro de Nicolas Joly
--'--
--'--