Covid-19 : devons-nous craindre la réduction de nos libertés ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
6media Vrai ou Fake RESTRICTIONS LIBERTES_MYRIAM_V2
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Bounaafa - franceinfo
France Télévisions

Depuis plus d'un an et le début de la crise du coronavirus, la France est en état d'urgence sanitaire : interdiction de se rassembler, d’aller et venir librement, d’ouvrir son commerce ou d'organiser de grandes manifestations. Ce régime peut-il perdurer ?

Depuis plus d’un an, la France est en état d’urgence sanitaire. Un régime d’exception qui est devenu notre nouvelle norme. “Le danger c’est de voir ces mesures extraordinaires devenir banales. Des mesures d’exception laissent des traces dans le droit commun”, prévient Serge Slama, professeur de droit public, expert des droits fondamentaux.

"Déficit de discussions démocratiques"

Faut-il craindre un affaiblissement de notre démocratie ? Confinement, couvre-feu... Depuis mars 2020, c’est le Premier ministre qui décide, épaulé par un Conseil de défense. Le Parlement, acquis au parti présidentiel, a voté à chaque fois la prolongation de l’Etat d’urgence devant une opposition inaudible. “On a un déficit de discussions démocratiques sous la Ve République”, juge François Saint-Bonnet, professeur d’histoire du droit et des institutions.

Un rapport de The Economist estimait en février que les libertés ont régressé dans près de 70% depays dans le monde en 2020 à cause du Covid-19. Classée 24e sur 167, la France a perdu son statut de démocratie à part entière pour celui de démocratie défaillante. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.