VIDEO. Le morphing des visages de Jacques Chirac, de 1967 à aujourd'hui

Avec la mort de Jacques Chirac jeudi 26 septembre, c'est un visage incontournable de la politique française qui disparaît. Un visage qui a évolué tout au long de sa carrière. 

Des cheveux plaqués en arrière, un front haut et dégarni, un nez long et droit agrémenté d'un grain de beauté, sous des sourcils ténébreux, et un léger sourire charmeur. Le visage de Jacques Chirac, mort jeudi 26 septembre, restera longtemps dans l'esprit des Français. 

> Suivez dans notre direct les hommages à Jacques Chirac

Jacques Chirac, "icône du style"

A la fin des années 60, le visage lisse et le côté séducteur donnent du jeune secrétaire d'Etat à l'Emploi l'image d'un énarque ambitieux et fonceur. L'homme gagne rapidement en ambition et les lunettes du désormais ministre en deviennent la marque de fabrique. Devenu leader de la droite française, il finit par délaisser ses larges bésicles à la fin des années 80, alors que sa silhouette subit le contrecoup de son appétit légendaire, souvent mis en valeur lors de ses interminables campagnes électorales.

Devenu président à 63 ans, Jacques Chirac ne changera pas pour autant de style. Seules ses tempes grisonnantes et ses rides trahissent son âge. Longtemps moqué pour ses pantalons parfois portés trop haut, ou ses mains trop souvent dans les poches, il est devenu, après avoir quitté l'Elysée, une "icône du style" comme l'explique Madame Figaro. Ce retour en grâce est lié à un attachement générationnel à celui que beaucoup de jeunes voient comme un grand-père, aujourd'hui parti en laissant l'image d'un homme souriant, tranquille, mais toujours aussi libre et déterminé.

Jacques Chirac, le 11 mars 2007 à l\'Elysée.
Jacques Chirac, le 11 mars 2007 à l'Elysée. (PATRICK KOVARIK / POOL / AFP)