Cet article date de plus de quatre ans.

En images Bière, tête de veau, choucroute... Jacques Chirac, ce bon vivant

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

L'ancien président, mort jeudi 26 septembre, était connu pour aimer boire et manger. Une image de bon vivant qu'il n'a cessé de cultiver. La preuve en images. 

Depuis son départ de l'Elysée en 2007, Jacques Chirac, mort jeudi 26 septembre, a conservé une aura sans commune mesure dans le paysage politique français. Connu pour son appétit d'ogre, l'ancien président de la République ne refusait jamais une bière et ne manquait pas l'occasion de picorer dans une assiette de dégustation lors d'une visite présidentielle.

>> Mort de Jacques Chirac : suivez en direct toutes les réactions

Un président bon vivant qui aimait arpenter pendant de longues heures le salon de l'agriculture un verre à la main. Il n'hésitait pas ainsi à jouer sur cet aspec de sa personnalite. A la question : "Etes-vous de gauche ?", posée par Libération en 1995, il avait répondu par un provocateur : "Bien sûr, je suis de gauche ! Je mange de la choucroute, je bois de la bière..." 

Jacques Chirac, son goût pour la bière en général et pour la Corona (une bière mexicaine) en particulier, son amour pour la tête de veau... Dans l'esprit de nombreux français, l'ancien président incarne l'image du bon vivant.  (PATRICK KOVARIK / AFP)
C'est sa fille Claude qui lui a fait découvrir sa bière préférée, la Corona, une bière mexicaine, qu'il buvait dans des bouteilles de 50 cl. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)
A la question "Etes-vous de gauche" posée par "Libération" en 1995, il avait répondu : "Bien sûr, je suis de gauche! Je mange de la choucroute, je bois de la bière..." (JACKY NAEGELEN / REUTERS)
Ses proches vantent le "coup de fourchette" de Jacques Chirac. A l'image de Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel qui expliquait en 2015 à Europe 1 : "La dernière fois que j'ai mangé avec lui, il a commencé par six escargots, il a pris une andouillette et il a fini par du boudin noir." (PATRICK DURAND / SYGMA / GETTY IMAGES)
En 1995, la pomme est l'emblême de sa campagne présidentielle. Et "Mangez des pommes !" devient un cri de ralliement populaire. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)
 
Jacques Chirac est un véritable recordman du salon de l'argiculture. Il n'a manqué qu'une seule fois l'événement entre 1972 et 2011, en 1979, en raison d'un accident de voiture, rappelle "Le Figaro". (REUTERS)
Véritable marathonien, il y passe chaque année plusieurs heures, serrant des mains, carressant "le cul des vaches" et dégustant les diverses spécialités qui lui sont offertes.  (OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP)
Le chef de l'Etat vante aussi les mérites de la gastronomie française à ses homologues, comme ici, lors de la visite du président russe Vladimir Poutine et de son épouse, en 2003. (PATRICK KOVARIK / AFP)
"Il incarne le bon vivant à la française, les gens s'y retrouvent et s'y identifient. C'est un peu la politique à la papa", explique un publicitaire à "L'Express", qui l'interroge sur l'incroyable popualrité de Jacques Chirac depuis qu'il a quitté la présidence. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Ses successeurs, Nicolas Sarkozy comme François Hollande, ne bénéficient pas de la même image. (PATRICK KOVARIK / AFP)
Après son départ de l'Elysée, il continue, même diminué, à faire quelques apparations l'été en terrasse, sur le port de Saint-Tropez. Jamais sans un bon verre.  (MAXPPP)
Et les agriculteurs le lui rendent bien. Comme ici, en 2007, où on offre bière, tête de veau et pomme au chef de l'Etat. (MAXPPP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.