Cet article date de plus d'un an.

Décor sobre et timing serré : avant la messe pour Jacques Chirac, les derniers préparatifs à l'église Saint-Sulpice

Le père Jean-Loup Lacroix, le curé de Saint-Sulpice, explique que le décor sera "sobre" et le "timing serré" car les chefs d'État étrangers ont été invités à déjeuner à 13h30 à l'Élysée.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'église Saint-Sulpice à Paris se prépare à accueillir la cérémonie hommage à Jacques Chirac, le 30 septembre 2019. (MAÏWENN BORDRON / FRANCEINFO/ RADIODRANCE)

Une cérémonie religieuse en hommage à Jacques Chirac est organisée lundi 30 septembre à midi en l'église Saint-Sulpice à Paris, en présence d'Emmanuel Macron et des anciens présidents, Valéry Giscard-d'Estaing, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ainsi que d'une trentaine de chefs d'État et de gouvernement. La messe aurait dû avoir lieu à Notre-Dame-de-Paris, comme c'est la tradition pour le décès d'un président de la République. Mais depuis l'incendie de la cathédrale le 15 avril, Saint-Sulpice est la cathédrale diocésaine. Et c'est Bernadette Chirac qui a choisi cette église qu'elle connaît bien.

>> Cérémonie familiale, honneurs militaires, service solennel : comment vont se dérouler les obsèques de Jacques Chirac

Bernadette Chirac avait l'habitude d'y venir à la messe, la dernière résidence du couple se trouvant non loin, rue de Tournon, dans le 6e arrondissement. Elle venait en général à Pâques et à Noël, selon le père Jean-Loup Lacroix, le curé de Saint-Sulpice, qui supervise l'organisation de la cérémonie. 

Des fleurs, des cierges, un "décor sobre"

Lundi, il va arriver deux heures avant le début de la messe pour les dernières vérifications. Côté disposition, "le corps de monsieur Chirac ici avec des fleurs, des cierges et du côté gauche de l'église, la famille. Du côté droit, d'abord le chef de l'État, puis par ordre protocolaire, des personnalités", décrit-il.

Le père Jean-Loup Lacroix, le curé de Saint-Sulpice. (MAÏWENN BORDRON / FRANCEINFO/ RADIODRANCE)

L'église est restée ouverte toute la nuit pour être prête à temps car jusqu'à dimanche soir, elle accueillait un congrès avec 4 000 fidèles venant de la France entière. Il a donc fallu démonter et ramasser tout le matériel avant de pouvoir préparer l'intérieur de l'église. "Ce sera sûrement très sobre, comme décor. Bien sûr, des cierges sur l'autel, et puis les lumières allumées, explique le père Jean-Loup LacroixOn va être au rendez-vous parce que l'émotion est grande, on le sait bien, et on la partage."

Une cérémonie courte

Lundi à midi, le curé de Saint-Sulpice sera aux côtés de l'archevêque de Paris, qui célèbre la messe. La cérémonie risque d'être assez courte car la trentaine de chefs d'État présents aux obsèques sont invités à déjeuner à l'Élysée à 13h30. "Je ne sais pas si toutes les personnes qui le souhaiteront pourront communier... s'inquiète le père Jean-Loup Lacroix. Si ce n'est pas le cas, j'en serais malheureux, mais de fait, on a un timing assez resserré. C'est ça le souci." Jacques Chirac doit ensuite être enterré au cimetière du Montparnasse, dans le caveau familial où repose sa fille aînée Laurence, décédée en 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.