Cet article date de plus de dix ans.

Grève des intermittents : la CGT menace de perturber tous les festivals de l'été

Le syndicat a adressé une lettre à François Hollande. Il met en garde le président en cas d'agrément de la nouvelle convention d'assurance-chômage pour les intermittents.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des intermittents mènent une action sur le pont d'Avignon (Vaucluse), le 2 juin 2014, menaçant de faire annuler le festival cet été. (MAXPPP)

L'été est traditionnellement la période des festivals, mais peut-être pas cette année. La CGT-Spectacle a adressé une lettre ouverte à François Hollande, lui demandant de ne pas agréer la nouvelle convention d'assurance-chômage, sous peine de voir le mouvement des intermittents s'étendre à toute la saison.

"Si nous n'étions pas entendus, alors ce légitime mouvement de contestation continuera de s'étendre, tout particulièrement à l'occasion des festivals et des spectacles d'été, prévient le syndicat dans cette lettre. Ce n'est pas notre souhait, mais nous y serions contraints."

Le préavis de grève déposé jusqu'à la fin juin

Pour le moment, la CGT-Spectacle a déposé un préavis de grève couvrant seulement le mois de juin, car le gouvernement a théoriquement jusqu'au 30 juin pour décider d'agréer ou non la convention. En ce qui concerne le reste de l'été, seul le personnel du festival "in" d'Avignon a ouvertement évoqué la possibilité d'une grève à compter de l'ouverture de la manifestation, le 4 juillet.

La CGT-Spectacle rappelle à François Hollande qu'il avait "soutenu", avant son arrivée au pouvoir, les propositions de réforme alternatives du comité de suivi de l'intermittence. "La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend plus indispensable", avait-il affirmé lors de sa campagne, début 2012. Le syndicat attend désormais une réponse du chef de l'Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.