Cet article date de plus d'un an.

Travail, immigration, climat... Ce qu'il faut retenir de la feuille de route d'Elisabeth Borne pour les "100 jours d'action" du gouvernement

Plusieurs chantiers prioritaires ont été établis : atteindre le plein emploi, accélérer la transition écologique, refonder les services publics et renforcer l'ordre républicain.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Elisabeth Borne, le 26 avril 2023 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Une feuille de route pour le gouvernement. La Première ministre, Elisabeth Borne, a détaillé, mercredi 26 avril, la série de mesures qui vont être prises par l'exécutif dans le cadre des "100 jours d'apaisement et d'action", voulus par Emmanuel Macron. Plusieurs chantiers prioritaires ont été établis : atteindre le plein emploi, réindustrialiser la France, planifier et accélérer la transition écologique, bâtir de nouveaux progrès et refonder les services publics et enfin, renforcer l'ordre républicain et encourager l'engagement.

>> Suivez les réactions à la feuille de route des "100 jours d'actions" annoncée par Elisabeth Borne dans notre direct

"Chaque décision que nous prenons doit régler un problème, améliorer le quotidien. Je ne crois qu'aux résultats, a lancé Elisabeth Borne. Voici ce qu'il faut retenir de la feuille de route de la Première ministre.

Un "pacte de la vie au travail"

D'ici au 14 juillet, le gouvernement souhaite bâtir un nouvel agenda social avec les partenaires sociaux afin d'établir un nouveau "pacte de la vie au travail". Au programme : améliorer le revenu des salariés, valoriser le compte épargne temps universel, protéger les conditions de travail, prévenir l'usure professionnelle ou encore développer l'emploi des seniors. "Cette feuille de route est une main tendue à toutes les bonnes volontés", a lancé la Première ministre.

Des mesures de soutien du pouvoir d'achat

Deux mesures phares de la lutte contre l'inflation vont être prolongées et évaluées. "Nous allons maintenir les boucliers sur les prix de l'énergie et faire un point mi-juin sur l'efficacité du trimestre anti-inflation", a assuré Elisabeth Borne.

Cette dernière a également mis en avant la revalorisation du smic au 1er mai. "En un an, le smic aura augmenté de plus de 6%", a affirmé la Première ministre.

Un projet de loi plein emploi présenté en juin

Au début du mois de juin, un projet de loi plein emploi sera présenté par le gouvernement. Le texte sera centré sur l'entité France travail, qui doit remplacer Pôle emploi. "Nous voulons un service public de l'emploi plus efficace", a affirmé Elisabeth Borne, en incluant les collectivités territoriales.

Un projet de loi pour transposer l'accord sur le partage de la valeur avant l'été

Elisabeth Borne a confirmé un projet de loi au Parlement pour transposer l'accord national interprofessionnel sur le partage de la valeur dans les entreprises. "C'est un texte important. Jusqu'ici, seules les entreprises de plus de 50 salariés avaient l'obligation de proposer un dispositif de partage de la valeur à leurs salariés", a annoncé la cheffe du gouvernement.

"Cet accord permettra de toucher toutes les PME en abaissant le seuil de 50 à 11 salariés pour une durée de cinq ans au moins." Elle a ajouté que les entreprises de plus de 50 salariés, "qui font des résultats exceptionnels", seront contraintes de négocier la mise en place de ce dispositif de partage de la valeur. Selon la feuille de route présentée à la presse, l'exécutif donne rendez-vous avant l'été sur ce sujet.

Pas de projet de loi immigration dans l'immédiat

Elisabeth Borne a annoncé que le projet de loi sur l'immigration voulu par Emmanuel Macron ne serait finalement pas présenté dans l'immédiat, repoussant à l'automne un hypothétique texte aux contours vagues. "Aujourd'hui, il n'existe pas de majorité pour voter un tel texte, comme j'ai pu le vérifier hier en m'entretenant avec les responsables des Républicains."

"Nous allons donc continuer les échanges pour trouver un chemin autour du projet de loi", a-t-elle ajouté. Si aucun accord global n'est trouvé dans les prochains mois, un texte sera présenté à l'automne, "avec comme seule boussole l'efficacité".

Une "force aux frontières" déployée dans les Alpes-Maritimes

Elisabeth Borne a annoncé mobiliser "dès la semaine prochaine 150 policiers et gendarmes supplémentaires dans les Alpes-Maritimes" à la frontière italienne. Matignon souhaite aussi expérimenter d'ici à l'été l'utilisation d'une "force aux frontières" dans la même zone. "Elle associera plus étroitement forces de sécurité intérieure, douaniers et militaires. Sa mise en place devrait être effective dans les six mois", a détaillé la Première ministre.

Une loi énergie et climat présentée à l'automne

Un projet de loi de programmation "énergie et climat" sera présenté à l'automne. Avant ce texte, "une vision d'ensemble de notre action" sera dévoilée "avec un projet de programmation pluriannuelle de l'énergie", a ajouté Elisabeth Borne. Des mesures de lutte contre les incendies et contre la sécheresse ont également été annoncées, avec notamment le déploiement d'une application de "météo forêts" et une nouvelle campagne de communication sur la sobriété énergétique.

Une offre de location pour les véhicules propres dès l'automne

Le gouvernement veut faciliter à chacun l'accès aux véhicules propres via la mise en place d'une offre de location avec des premières livraisons. "Nous lancerons dès l'automne une offre de location de véhicules propres à prix accessibles. C'était un engagement du président de la République. Il sera tenu", a déclaré Elisabeth Borne.

 Des places supplémentaires pour la formation des infirmiers

La Première ministre veut accélérer le recrutement de professionnels de santé pour l'hôpital. "L'assurance-maladie financera le recrutement de 6 000 assistants médicaux supplémentaires. Ils seront donc 10 000 au total et libéreront du temps aux médecins", a expliqué Elisabeth Borne.

Quelque 2 000 places supplémentaires seront également ouvertes dans les instituts de formation en soins infirmiers. "C'est une augmentation de 4 000 places en deux ans et des infirmiers en plus pour les prochaines années", a assuré la Première ministre.

Un projet de loi pour lutter contre les arnaques en ligne

Elisabeth Borne entend "faire respecter l'ordre républicain (...) dans le monde virtuel". Un projet de loi pour "sécuriser et réguler l'espace numérique" sera présenté début mai. "C'est une préoccupation, notamment de nombreux parents qui s'inquiètent des contenus auxquels leurs enfants sont exposés", a expliqué la Première ministre.

Le texte comprendra de nouvelles mesures "pour lutter contre le cyberharcèlement ou pour prévenir l'exposition des enfants à des contenus pornographiques", selon les précisions de la cheffe du gouvernement. "Nous agirons également contre la fraude en ligne, par exemple avec un filtre anti-arnaques qui signalera aux utilisateurs les sites Internet considérés comme frauduleux."

Une "transformation" de l'école

"La rentrée 2023 sera l'occasion d'une réelle transformation de notre école", a assuré la Première ministre. Elle a notamment annoncé vouloir travailler sur le sujet du remplacement des professeurs absents. "Les remplacements de courte durée seront effectués au sein même de l'établissement", a assuré Elisabeth Borne. 

"Autre avancée concrète : nous allons généraliser à l'école primaire les sessions hebdomadaires de soutien ou d'approfondissement en français ou en mathématiques." Elle a enfin confirmé la hausse de la rémunération de tous les professeurs, "jusqu'à 500 euros supplémentaires par mois".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.