Info franceinfo Un Conseil national de la refondation dédié à la jeunesse le 10 décembre à Matignon

Ces rendez-vous de la jeunesse à Matignon auront lieu une fois par mois, a appris franceinfo samedi. Une vingtaine de jeunes ou encore des professionnels de la jeunesse y participeront. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président Emmanuel Macron et la Première ministre Elisabeth Borne, lors du lancement du Conseil national de la refondation à Marcoussis, le 8 septembre 2022.  (MICHEL EULER / POOL)

Elisabeth Borne accueillera samedi 10 décembre à Matignon le Conseil national de la refondation (CNR) dédié au thème de la jeunesse, a appris samedi 3 décembre franceinfo auprès de l'entourage de la Première ministre.

Au programme : les conditions de vie des jeunes, notamment le logement étudiant, la réforme des bourses étudiantes, la question de l'engagement citoyen, ou encore l'insertion professionnelle. Ces rendez-vous de la jeunesse à Matignon auront lieu une fois par mois, précise l'entourage d'Elisabeth Borne. Une vingtaine de jeunes "engagés" comme les élus dans les conseils de vie lycéenne ou encore des "professionnels de la jeunesse" sont attendus pour ce rendez-vous.

Une séance plénière est prévue à l'Elysée le lundi 12 décembre. Avant cela, Emmanuel Macron doit assister la semaine prochaine aux travaux de deux CNR sur l'école et sur la santé. Le premier rendez-vous sur le thème de l'école aura lieu mardi après sa visite à Aix-en-Provence où il se rendra au Camp des Milles. Le second, consacré à la santé, se fera jeudi à Poitiers.

Rendez-vous boudé par l'opposition   

Le chef de l'État avait, le 8 septembre, mis sur les rails le CNR à Marcoussis (Essonne). Cette nouvelle instance, présentée comme un nouvel outil démocratique par Emmanuel Macron, a pour ambition de réformer la France par la concertation. Son lancement avait été boycotté par tous les partis d'opposition et quelques syndicats comme la CGT ou FO. "Les absents ont toujours tort", avait alors répliqué le président de la République à Marcoussis, avant d'ajouter que "la porte sera toujours ouverte" à "ceux qui ont fait le choix de ne pas venir".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Elisabeth Borne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.