Chauffage au bois : les Français pourront bénéficier d'un chèque de 50 à 200 euros et faire leur demande à partir du 22 décembre

Pourront accéder à ce chèque bois énergie "les Français qui gagnent jusqu'à 2 260 euros pour une personne seule et jusqu'à 4 750 euros pour un couple avec deux enfants", a annoncé Gabriel Attal dimanche dans une interview au "Parisien".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un poêle à bois, dans une maison en Vendée, le 20 novembre 2022.  (MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS : AFO)

Les Français qui se chauffent au bois pourront bénéficier d'une aide d'Etat allant de 50 à 200 euros, sous conditions de revenus, qu'ils pourront demander à partir du 22 décembre, a annoncé le ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans une interview au Parisien publiée dimanche 27 novembre.

Le Parlement a adopté définitivement vendredi, par un vote du Sénat, un dernier budget rectifié pour 2022, avec parmi les autres dispositions cette aide de 230 millions d'euros pour les ménages se chauffant au bois.

Les conditions pour y accéder

"Il suffira de se connecter sur le site chequenergie.gouv.fr et de rentrer son numéro de télédéclarant et sa facture. Pourront y accéder les Français qui gagnent jusqu'à 2 260 euros pour une personne seule et jusqu'à 4 750 euros pour un couple avec deux enfants. L'aide ira de 50 à 200 euros", a-t-il précisé.

Toute une série de dispositifs ont été prévus cette année pour le chauffage pour aider les ménages face à la flambée des prix de l'énergie. Mesure phare, un chèque énergie exceptionnel, allant de 100 à 200 euros, sera versé d'ici la fin de l'année à quelque 12 millions de ménages. Un guichet est aussi ouvert depuis novembre pour un chèque allant de 100 à 200 euros et qui devrait bénéficier à 1,6 million de foyers modestes se chauffant au fioul et n'ayant pu bénéficier du bouclier mis en place pour l'électricité et le gaz.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Elisabeth Borne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.