Impôts : l'INSEE prévoit une hausse en 2018, le gouvernement dément

Les impôts vont augmenter en 2018 de 4,5 milliards d'euros, selon un calcul de l'INSEE, qui pointe la hausse de la CSG et du tabac. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait pourtant promis une baisse, et le gouvernement persiste et signe. Alors, qui a raison ?

FRANCE 2

La hausse du pouvoir d'achat pour les Français l'an prochain, c'était la promesse du gouvernement. Une affirmation contestée dans une note de l'INSEE. 4,5 milliards d'euros d'impôts et prélèvements en plus en 2018, soit une baisse du pouvoir d'achat de 0,3% par rapport à 2017. Car, début 2018, sont prévus une hausse de la CSG de +1,7 point ; des taxes sur le diesel, +10% ; et du paquet de cigarettes, +1 euro. En revanche, les baisses d'impôts arriveront surtout en fin d'année, comme la suppression totale des cotisations chômage ou la réduction de la taxe d'habitation.

Une réelle baisse d'impôts en 2019

Alors, moins de pouvoir d'achat l'an prochain ? Pour le gouvernement, l'INSEE fait erreur. Selon Bercy, il y aura 5 milliards d'euros d'impôts en moins pour les ménages en 2018. Alors, qui dit vrai ? "En réalité, en moyenne sur l'année 2018, on devrait être sur quelque chose d'un peu entre les deux, c'est-à-dire globalement sur quelque chose d'assez proche de zéro, lié à l'impact des mesures fiscales sur le pouvoir d'achat", explique Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. Selon l'OFCE, l'amélioration du pouvoir d'achat et les baisses d'impôts seront plus significatives en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Commission européenne devrait publier un plan d’action sur la finance durable le mois prochain.
La Commission européenne devrait publier un plan d’action sur la finance durable le mois prochain. (PICTURE ALLIANCE / AFP)