Coronavirus : "Le 15 juin, on sera très clairs sur la possibilité d'ouvrir davantage les frontières intérieures de l'Europe" affirme Jean-Yves Le Drian

Pour le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, le gouvernement fait "tout pour que ce soit possible" pour les Français de voyager en Europe cet été. 

Jean-Yves Le Drian sur France Inter.
Jean-Yves Le Drian sur France Inter. (FRANCEINFO)

"Le 15 juin, je pense qu'on sera très clairs sur les résultats du confinement et la possibilité d'ouvrir davantage les frontières intérieures de l'Europe", indique ce mardi 26 mai sur France Inter le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la pandémie et ses conséquences dans notre direct

"Aujourd'hui, il y a des contrôles, des restrictions de circulation de l'espace européen qui s'assouplissent progressivement pour permettre de faciliter le passage pour les travailleurs frontaliers et les personnels de santé", souligne Jean-Yves Le Drian, qui estime qu'il "va falloir appréhender la situation à la fin de la semaine pour voir si on peut aller au-delà de ces ouvertures".

Un Français qui souhaite ainsi se rendre à Rome le pourra "même peut-être avant le 15 juin", car "certains pays ont décidé d'ouvrir leurs frontières auparavant", ajoute le ministre des Affaires étrangères.

Vacances en Europe : ni "recommandées", ni interdites

Interrogé sur la perspective des vacances d'été, Jean-Yves Le Drian considère qu'"aujourd'hui, dans la phase de déconfinement dans laquelle nous sommes, ce n'est pas recommandé" de prévoir un séjour en Europe, mais il juge que "demain, si d'aventure les informations sur la pandémie s'avèrent toujours positives (…) et que les pays européens, progressivement, ouvrent leurs frontières et limitent les contrôles, alors il n'y a pas de raison" que des vacances en Europe ne soient pas envisageables.

"Cela va dans les deux sens", souligne Jean-Yves Le Drian, qui "souhaite" que les Français puissent partir en Europe cet été, mais aussi que touristes européens puissent venir en France : "C'est ce que je souhaite et j'espère que ce sera possible. En tout cas, on fera tout pour que ce soit possible". "On le saura dans quelques jours", précise-t-il.

Quant aux frontières extérieures de l'Europe, elles aussi fermées jusqu'au 15 juin, "il est vraisemblable qu'elles seront toujours fermées après", indique Jean-Yves Le Drian, car "la pandémie se répand dans d'autres pays de manière extrêmement significative, il faudra aussi se protéger".