Sécurité : "on n’a pas besoin de loi supplémentaire pour combattre le terrorisme", pour Wallerand de Saint-Just, trésorier du RN

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min.
Sécurité : "on n’a pas besoin de loi supplémentaire pour combattre le terrorisme", pour Wallerand de Saint-Just, trésorier du RN
franceinfo
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Wallerand de Saint-Just, trésorier du Rassemblement national, président du groupe RN d’Île-de-France, était l’invité politique du 23h de franceinfo, dimanche 25 avril.

Après l’attaque de Rambouillet où une fonctionnaire de police a été tuée, certains membres de l'opposition, notamment au sein du Rassemblement national, ont dénoncé le laxisme du président de la République Emmanuel Macron et du gouvernement. "La réponse du gouvernement, c’est une loi supplémentaire", a avancé Wallerand de Saint-Just, trésorier du Rassemblement national, invité du 23h de franceinfo, dimanche 25 avril. "C’est n’importe quoi. À Rambouillet, on n’a pas besoin de loi supplémentaire pour combattre le terrorisme, l’arsenal existe déjà de façon complète. Le problème est qu’il n’est jamais appliqué."

"Il n’y a pas besoin de voter le moindre texte supplémentaire"

Le président du groupe RN d’Île-de-France a ensuite poursuivi son propos. "C’est ce qu’on fait toujours en France lorsqu’on est confronté à un problème grave. On dit qu’on va voter une nouvelle loi. Dans le cadre de l’irresponsabilité de l’assassin de Mme Halimi, il n’y a pas besoin de voter le moindre texte supplémentaire. Ceux qui existent à l’heure actuelle sont parfaits. Le scandale de cette affaire, ce n’est pas l’irresponsabilité pénale, c’est l’arrêt de la Cour de cassation. Elle juge pour une première fois que le fait de prendre de la drogue ou de boire de l’alcool, qui vous amène à une bouffée délirante, c’est de l’irresponsabilité, ce n’est pas vrai."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.