Législatives : en quête d'alliés, Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l'Élysée

Publié
Législatives : en quête d'alliés, Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l'Élysée
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Peyrout, T. Curtet, S. Lisnyj, R. Gardeux, N. Pagnotta - franceinfo
France Télévisions

Au sortir des élections législatives, Emmanuel Macron est dans l'impasse et se voit contraint de tendre la main aux chefs de parti de l'opposition, qu'il a reçus. Pour l'heure, Elisabeth Borne est maintenue à Matignon.

Deux jours après la gifle reçue par la majorité présidentielle lors des élections législatives, les ténors de tous les partis ont défilé à l'Élysée, mardi 21 juin. Emmanuel Macron veut montrer qu'il a compris le message et tente la concertation avec ses adversaires politiques. Officiellement, chacun annonce des intentions constructives, mais les opposants posent leurs conditions. "Le groupe de 89 députés que j'ai l'honneur de présider est un groupe qui est dans l'opposition mais ne souhaite pas être dans l'obstruction systématique", concède Marine Le Pen.

Les Républicains refusent toute coalition

"Si, par exemple, sur les salaires, il est prêt à passer le SMIC à 1 500 euros, nous sommes disponibles", a pour sa part exigé le chef de file socialiste, Olivier Faure. Pour les Républicains, un temps approchés, pas question de parler d'alliance. "Il n'est pas question de trahir ceux qui nous ont fait confiance. Et ceux qui nous ont élus ne nous ont pas élus pour entrer dans quelque pacte ou coalition que ce soit", a tranché Christian Jacob, président du parti.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.