Abolition de la peine de mort : des avocats racontent combien le discours de Robert Badinter les a marqués

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
badinter
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Huet, E. Martin, P. Crapoulet, V. Lejeune - franceinfo
France Télévisions

Robert Badinter avait tenu à écrire chaque ligne de son discours. Il y a 40 ans, le ministre de la Justice de François Mitterrand plaidait pour l'abolition de la peine de mort, convainquant les députés, et devenant une source d'inspiration pour des générations d'avocats.

Le manuscrit du discours de Robert Badinter contre la peine de mort est exposé à la bibliothèque de l'Arsenal, à Paris. Parmi les visiteurs de l'exposition à voir jusqu'au 12 décembre 2021 à Paris, à la Bibliothèque de l'Arsenal, Me Ibrahim Shalabi. "Jeune étudiant, je m'amusais à répéter derrière lui son discours. C'est un discours exceptionnel qui fait vibrer encore aujourd'hui", confie l'avocat.

"L'émotion de sa voix"

"Ce qui m'a le plus marqué dans ce discours, au-delà de l'éloquence évidente, c'est sa voix, c'est l'émotion de sa voix", témoigne Me Louis Heloun. En écrivant seul son plaidoyer, Robert Badinter sait qu'il œuvre pour l'histoire : "Je savais que ce discours devrait demeurer simplement pour qu'on sache quelles étaient mes convictions d'homme." Âgé aujourd'hui de 93 ans, l'ancien garde des Sceaux de François Mitterrand a marqué la justice de son empreinte et inspiré d'innombrables avocats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Mitterrand

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.