"Un président ne devrait pas dire ça..." : les magistrats se disent humiliés par François Hollande

Les magistrats ont des mots très forts contre le chef de l'État, après la parution d'"Un président ne devrait pas dire ça..." Ces derniers dénoncent une humiliation et des outrances qui posent un problème institutionnel.

FRANCE 2

Les confidences de François Hollande dans Un président ne devrait pas dire ça, livre écrit par deux journalistes du Monde, ont suscité la colère froide de la justice. Jeudi 13 octobre, lors d'une audience solennelle, Jean-Claude Marin et Bertrand Louvel, les deux plus hauts magistrats de France se sont exprimés en public, dénonçant avec force les propos du chef de l'État, qui a qualifié de "lâche" l'institution judiciaire.

"Une institution de lâcheté"

Dans ce livre polémique, le président de la République dépeint en effet la justice comme étant "une institution de lâcheté". Pour tenter de désamorcer la crise, François Hollande a reçu mardi les deux hauts magistrats, sans pour autant les convaincre. François Hollande "n'a pas atténué le sentiment que la magistrature a en général, et les magistrats en particulier", a déclaré Jean-Claude Marin, Procureur général de la Cour de cassation. À l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas a pris la défense du chef de l'État, affirmant que ce dernier avant toujours respecté le monde de la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande prononce un discours au Conseil de l\'Europe, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 octobre 2016.
François Hollande prononce un discours au Conseil de l'Europe, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 octobre 2016. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)