Traités de "lâches" par Hollande, l'indignation des magistrats grandit

La fronde des magistrats contre François Hollande continue après ses propos tenus dans un livre de confidences. Les plus hauts magistrats parlent "d'outrance" et "d'humiliation".

FRANCE 2

Une colère froide, lors d'une audience solennelle, les deux plus hauts magistrats de France dénoncent les propos sur la justice prêtés à François Hollande. Dans le livre Un président ne devrait pas dire ça..., deux journalistes citent le président qui leur parle de la justice. "Cette institution, qui est une institution de lâcheté ...", affirme François Hollande.

Le Conseil supérieur de la magistrature a réagi

François Hollande a reçu hier soir, mercredi 12 octobre, à leur demande, les deux hauts magistrats sans les convaincre. Jean-Claude Marin, procureur général de la Cour de cassation, parle "d'une nouvelle humiliation". Fait rarissime, le Conseil supérieur de la magistrature, garant avec le président de l'indépendance de la justice, a réagi. Il qualifie les propos "d'humiliants", "dangereux" et "injustes". Avocats et syndicats de magistrats s'indignent également.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République François Hollande, le 6 octobre 2016 à l\'Hôtel de Lassay, à Paris.
Le président de la République François Hollande, le 6 octobre 2016 à l'Hôtel de Lassay, à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)