Cet article date de plus de six ans.

François Hollande fier de la loi Travail, une loi de "gauche" et de "progrès"

Nouvelle journée d'action ce jeudi contre le projet de loi Travail de Myriam El Khomri. La CGT et FO seront aux côtés d'une vingtaine de mouvements de jeunes. Manifs ou pas, l'exécutif n'entend pas lâcher sur un texte aussi emblématique pour François Hollande.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (François Hollande demande à ses ministres et à sa majorité de l'aider à gagner la bataille de l'opinion © MaxPPP)

 Le président de la République assume totalement ce projet de loi, marqueur de la fin de son quinquennat, qui sera débattu la semaine prochaine à l'Assemblée. En petit comité, François Hollande le revendique comme un texte "de gauche " et de "progrès ".

L’empire contre-attaque

A l'Elysée, c'est la positive attitude, "L'empire contre-attaque ", plaisante un conseiller. Mais sur le chômage, attention, un chiffre mensuel ne suffit pas : le chef de l'Etat a bien noté les transferts de catégories A en catégorie B : du "non emploi" au temps partiel. "Tout le pari, c'est que l'emploi devienne durable ", martèlent les équipes à l'Elysée. Comment ? Grâce à la loi Travail. François Hollande refuse d'être "dos au mur" à cause de quelques manifestants.

Ne manque plus que le tract

"La loi El Khomri, loi de gauche, loi de progrès ", insiste le chef de l'Etat en petit comité, heureux de voir que la CFDT prend ses distances avec les plus réfractaires de la CGT et de FO. Pourquoi c'est de gauche ? Le Président déroule ses arguments : "parce qu'on favorise le CDI ", "parce qu'on donne des droits supplémentaires ", "parce qu'il y a des garanties pour les jeunes ". Il ne manque plus que le tract...

Le Président est prêt au 49.3 pour faire passer sa loi

François Hollande demande à ses ministres et à sa majorité de l'aider à gagner la bataille de l'opinion. Et du Parlement. Il y a encore du travail. François Hollande veut éviter le passage en force, mais tout dépendra des frondeurs. Le Président est prêt au 49.3 pour faire passer sa loi "de gauche"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.