Penelope Fillon : un contrat de travail révélé par "L'Obs" et "Le Parisien" soulève encore des questions

Le contrat de travail stipule que Penelope Fillon devait être rattachée à la permanence du RPR au Mans (Sarthe), entre 1998 et 2002. Or les militants interrogés n'en gardent pas de souvenir.

Penelope Fillon au meeting du candidat Républicain, à Paris, le 29 janvier 2017.
Penelope Fillon au meeting du candidat Républicain, à Paris, le 29 janvier 2017. (CITIZENSIDE / AFP)

De nouveaux éléments sur l'affaire Penelope Fillon. L'Obs et Le Parisien ont eu accès à un de ses contrats de travail comme assistante parlementaire, révèlent-ils mercredi 1er février. Le Parisien a même mis en ligne ce contrat en intégralité. Le Canard enchaîné affirme que Penelope Fillon a touché 831 440 euros brut comme collaboratrice de son mari lorsqu'il était député, puis de son suppléant, Marc Joulaud, et de nouveau de son époux.

Un contrat, deux adresses

Le contrat de travail est l'un des premiers signés en 1998 et valable jusqu'en 2002. Il stipule que l'épouse de François Fillon était censée être basée à la permanence de la droite, le RPR à l'époque, au Mans (Sarthe). Or les militants de droite interrogés par l'Obs ne l'ont jamais vue là-bas. "A cette époque, si Fillon recevait, c’était à la mairie de Sablé-sur-Sarthe. Le Mans est à 50 kilomètres de Sablé", explique l'un d'entre eux.

Néanmoins, la ville de Sablé-sur-Sarthe est également mentionnée sur le contrat mais sans aucune adresse précise. L'avocat de François Fillon, Antonin Lévy, donne son explication. L'adresse du Mans, "qui figure sur le contrat, a été ajoutée, d'une écriture qui n'est pas reconnue. Cette adresse, en plus, n'est pas celle de la permanence du député mais celle du parti, du RPR, donc ce n'est pas la sienne. Nous n'avons pas d'explication sur les raisons pour lesquelles figure cette mention rajoutée. La ville de Sablé-sur-Sarthe a en revanche été inscrite par François Fillon. C'est bien cette adresse-là qui est la bonne."