Propos sur Pétain : la Cour de cassation annule la relaxe d'Eric Zemmour, qui sera à nouveau jugé pour contestation de crime contre l'humanité

L'homme politique d'extrême droite avait été relaxé en 2021, puis en appel en 2022 pour ses propos tenus sur le plateau de CNews trois ans plus tôt.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Eric Zemmour lors d'un meeting à Paris, le 10 avril 2022. (BERTRAND GUAY / AFP)

Eric Zemmour devra, à nouveau, répondre de ses propos sur Pétain devant la justice. La Cour de cassation a cassé, mardi 5 septembre, la décision de la cour d'appel de Paris qui l'avait relaxé en 2022.

Le président du parti politique Reconquête était poursuivi pour contestation de crime contre l'humanité pour avoir affirmé, trois ans plus tôt, sur le plateau de CNews, que le maréchal Pétain avait "sauvé" les Juifs français. "C'est encore une fois le réel", avait réaffirmé Eric Zemmour. Ces propos avaient poussé des associations de lutte contre le racisme et l'antisémitisme à saisir la justice. Elles s'étaient également pourvues en cassation, après la relaxe prononcée par la cour d'appel de Paris.

La Cour de cassation estime que ces propos peuvent constituer un délit. L'homme politique d'extrême droite sera donc rejugé pour contestation de crime contre l'humanité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.