Présidentielle 2022 : les candidats tentent de convaincre les électeurs à une semaine du premier tour

Publié
Présidentielle 2022 : les candidats tentent de convaincre les électeurs à une semaine du premier tour
France 2
Article rédigé par
H. Capelli, D. Karcher-Mourgues, A. Peyrout, C. Méral, G. Daret, G. Beaufils, D. Fossard, L. Marques, J. Ababsa, X. Roman, L. Harper, D. Fuet, F. Dumont - France 2
France Télévisions

À une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, les candidats tentent de convaincre les électeurs indécis. C’est le cas notamment d’Emmanuel Macron, qui a tenu son unique meeting de campagne, samedi 2 avril, à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Ambiance de stade pour l’unique meeting de campagne d’Emmanuel Macron, samedi 2 avril, à la Défense Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine). Le président de la République a vanté le bilan de son quinquennat et fustigé l’extrême droite. “C’est le combat du patriotisme et de l’Europe contre les nationalistes”, a affirmé le chef de l’État. 

Éric Zemmour exclu d’un terrain de football

Éric Zemmour n’a pas fait de grand meeting, mais s’est déplacé à Marseille (Bouches-du-Rhône), où il a lancé une nouvelle déclaration choc. Il faut selon lui “nettoyer tous les gens qui font tous ces trafics, les renvoyer d’où ils viennent car pour la plupart, ce sont des clandestins”. Quelques heures plus tard, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le match de football auquel il a participé s’est arrêté. Le gérant, l’un des frères de Zinédine Zidane, ne voulait pas du polémiste dans son enceinte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.