Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Évoquant Eric Zemmour, Mounir Mahjoubi est "heureux que ce monsieur puisse se ridiculiser en exprimant ses positions"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Invité sur franceinfo vendredi, le secrétaire d'État au Numérique est revenu sur les propos tenus par Eric Zemmour sur le plateau des "Terriens du dimanche", où il avait jugé que le prénom de la chroniqueuse Hapsatou Sy était une "insulte à la France".

"Votre prénom est une insulte à la France"... La séquence d'Eric Zemmour coupée au montage dans "Les Terriens du dimanche" sur C8 a été diffusée par la chroniqueuse visée elle-même sur son compte Instagram, mardi 18 septembre. "Éprouvée par l'incident qui m'oppose à Eric Zemmour, j'ai décidé de diffuser moi-même qques images quelques soient les risques. En préambule, il insulte mes parents qui font honte à la France, je fais honte à la France... puis nous filmons cette scène surréaliste", a commenté Hapsatou Sy sur le réseau social.

Invité politique sur franceinfo vendredi 21 septembre, le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, a réagi à son tour aux propos de l'essayiste, estimant qu'Eric Zemmour est "dans sa caricature personnelle" et que ce qui n'est "pas normal c'est que dans la République il n'y ait pas plus de prénoms nouveaux". Mounir Mahjoubi insiste : "Il faut qu'on rentre dans une absolue normalité de cette diversité. Il faut qu'il comprenne ce monsieur Zemmour que nous sommes nés en France (...)  D'autres n'y sont pas nés mais sont devenus Français parce qu'ils aiment la France et qu'ils s'y sont engagés. Si on redit aux jeunes Français, qui se posent des questions dans les quartiers populaires, qu'ils sont moins Français que les autres ou que leurs parents sont des abrutis de ne pas leur avoir donné un prénom catholique, alors on peut créer en France un terreau terrible à la haine", a-t-il lancé.

"C'est extrêmement important que tout le monde puisse parler", a poursuivi le secrétaire d’État. "Je suis très heureux que ce monsieur puisse se ridiculiser en exprimant ses positions", ironise Mounir Mahjoubi, estimant qu'"il y a des lignes à ne pas franchir".                         

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eric Zemmour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.