Un journal australien dépeint Emmanuel Macron en Pépé le putois après sa gaffe sur la femme du Premier ministre

Le président français avait qualifié la femme de Malcolm Turnbull de "délicieuse" pour la remercier de son accueil, employant un mot qui ne s'utilise, en anglais, que pour la nourriture.

La une du Daily Telegraph, un journal de Sydney (Australie), comparant Emmanuel Macron au personnage animé Pépé le putois, le 3 mai 2018.
La une du Daily Telegraph, un journal de Sydney (Australie), comparant Emmanuel Macron au personnage animé Pépé le putois, le 3 mai 2018. (SAEED KHAN / AFP)

Le faux pas linguistique d'Emmanuel Macron fait réagir en Australie. Mercredi, en voulant remercier le Premier ministre Malcolm Turnbull et son épouse Lucy pour leur accueil lors de sa visite dans le pays, il a qualifié cette dernière de "délicieuse". Un mot qui a plusieurs sens en français, mais pas en anglais, où "delicious" ne s'emploie que pour qualifier les qualités gustatives d'un aliment, et prend même, dans le contexte, un double sens plutôt grivois. Jeudi, un journal de Sydney présente le président en Pépé le putois sur sa une.

Personnage de dessin animé créé par Warner Bros, Pépé le putois est un séducteur un peu collant, desservi par sa mauvaise odeur. En anglais, il s'exprime avec un accent français prononcé et s'appelle Pépé le pew. Bref, l'animal symbolise de nombreux clichés attribués aux Français dans les pays anglo-saxons.

Emmanuel Macron en rit

Le Daily Telegraph, a l'origine de la comparaison, décrit Emmanuel Macron comme ayant "murmuré à l’oreille des premières dames du monde entier" et "charmé les dirigeants grâce à son charisme français". A Sydney, selon le journal, il a "flirté avec Gladys Berejiklian", une femme politique locale, et "ébloui tous ceux qui croisaient son chemin de son sourire de mangeur de fromage". La comparaison avec le maladroit Pépé le putois n'est pas forcément un compliment, et le journal estime que "l'offensive de charme du président Emmanuel Macron a fait un fiasco en Australie", explique le HuffPost.

Mais l'intéressé semble plutôt amusé, à en croire cette photo postée par Soazig de la Moissonnière, la photographe qui suit le président.

03/05/2018 // #AvecLePrésident @EmmanuelMacron // ©Soazig de la Moissonnière / Présidence de la République #NBIsTheNewBlack #photographeofficielle #president #Macron #chambre #behindthescene #Australie #PhotoDuJour #Départ #ReunionDeTravail #Portrait #DayliTelegraph #PepeLePew cc @dailytelegraph

Une publication partagée par Soazig de la Moissonniere (@soazigdelamoissonniere) le