Nouvelle-Calédonie : des tensions toujours aussi fortes

Publié
Nouvelle-Calédonie : des tensions toujours aussi fortes
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Capelli - franceinfo
France Télévisions

Alors que le scrutin sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie se tiendra dimanche 12 décembre, de fortes tensions subsistent entre loyalistes et indépendantistes. L'envoyé spécial de France Télévisions, Hugo Capelli, explique la situation sur l’archipel.

Pour éviter une éventuelle escalade des tensions, près de 1 600 gendarmes, 100 policiers, 200 militaires avec des équipements importants comme des hélicoptères ont été envoyés en Nouvelle-Calédonie depuis la métropole. En raison du contexte sanitaire, les indépendantistes ont appelé leurs partisans à ne pas voter au scrutin sur l'indépendance dimanche 12 décembre. Ces derniers ne reconnaîtront pas le résultat du référendum. Ils souhaitent toutefois que ceci se déroule dans le calme et appellent à ne pas bloquer les bureaux de vote.

Les divisions vont-elles durer ?

Alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est arrivé à Nouméa pour évoquer l’avenir de l’archipel après les résultats du scrutin, les indépendantistes voient cela comme une ultime provocation. Les divisions entre indépendantistes et anti-indépendantistes sont encore fortes sur l’archipel à moins à deux jours du scrutin. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.