Histoire : Maurice Audin torturé en Algérie

Toute sa vie, la veuve de Maurice Audin s’est battue pour que la mort de son mari soit expliquée. Le militant communiste, favorable à l’indépendance de l’Algérie, a bien été assassiné. L’État français l’a reconnu jeudi 13 septembre.

Voir la vidéo

C’est une affaire vieille de plus de 60 ans. Maurice Audin, brillant mathématicien de 25 ans et père de trois enfants, est arrêté chez lui à Alger par des parachutistes français le 11 juin 1957. Selon la version officielle, il s’est évadé. Mais 61 ans après, la France vient de reconnaître officiellement sa responsabilité. Un soulagement pour sa famille : "j’ai pensé à mon mari, mes enfants et à moi. Mieux vaut tard que jamais" indique sa femme avec beaucoup d’émotion. "J’avais un an quand mon père a été arrêté, et maintenant je suis retraité. C’est très très long", dit quant à lui son fils.

Devoir de mémoire

En 2013, un colonel a parlé avant de mourir, il reconnaissait que ses hommes avaient tué Maurice Audin.
Cette reconnaissance officielle est une grande étape pour des centaines de familles, et pour le travail de mémoire entre la France et l’Algérie. Un besoin de deuil également. La France va rouvrir les archives civiles et militaires de la guerre d’Algérie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo prise autour de 1950 du mathématicien français Maurice Audin à Alger, quelques années avant son arrestation et sa disparition, le 11 juin 1957.  
Photo prise autour de 1950 du mathématicien français Maurice Audin à Alger, quelques années avant son arrestation et sa disparition, le 11 juin 1957.   (AFP)