Emmanuel Macron filmé en train d'entonner un chant pyrénéen dans la rue après son allocution

Le président de la République a été filmé en train de chanter un chant traditionnel pyrénéen dans les rues de Paris, après son allocution présidentielle lundi soir. La vidéo a été largement relayée sur les réseaux sociaux.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Emmanuel Macron filmé en train de chanter aux côtés de plusieurs personnes après son allocution du 17 avril 2023. (CAPTURE ECRAN TWITTER DE STANISLAS RIGAULT)

Emmanuel Macron a été filmé lundi 17 avril, dans la soirée, en train de chanter aux côtés de plusieurs personnes dans une rue de Paris, après son allocution, confirme l'entourage du chef de l'Etat à franceinfo. La scène s'est déroulée dans le 6e arrondissement de la capitale, sur un temps privé du président, précise cette même source.

Toujours selon ces mêmes sources, Emmanuel Macron et son épouse marchaient lorsqu'ils ont été interpellés par un groupe de jeunes en train de chanter. Ils lui ont proposé de chanter "Le Refuge", d’Edmond Duplan, un chant pyrénéen qu'Emmanuel Macron a déjà chanté en public, sa grand-mère étant originaire des Hautes-Pyrénées. 

Emmanuel Macron chante alors en lisant les paroles sur un smartphone. L'une des vidéos de ce moment a été publiée sur les réseaux sociaux par l'association Canto, revendiquant l'utilisation de son application mobile, un répertoire de chants traditionnels français. 

"Canto", une application polémique

Selon l'entourage du chef de l'Etat joint par franceinfo, "Emmanuel Macron ne pouvait connaître à ce moment-là les antécédents de chaque personne avec laquelle il discutait" sur la vidéo. Cette précision de l'Elysée fait référence à la polémique qui entoure cette application Canto : une enquête du journal  Libération (article abonnés) indiquait en novembre 2022 qu'on pouvait y trouver des chants du IIIe Reich. L'association à l'origine de cette application a relayé la vidéo de la séquence en se félicitant d'avoir "fait chanter un chef d'Etat".

L'un des chanteurs filmés, joint par France Inter, a indiqué faire partie du chœur Saint-Longin, qui se présente sur son site comme "un ensemble vocal parisien" dont les membres, tous des hommes, "chantent régulièrement leur foi à travers un répertoire sacré" et "leur amour du pays par des chants régionaux". Il raconte également que la scène relayée sur les réseaux sociaux s'est produite "vers 22h", peu après une répétition. "Au moment où nous sortions (…), nous avons aperçu Emmanuel Macron et sa femme qui marchaient d'un pas assez déterminé, entourés de leurs gardes du corps". "Nous nous sommes mis à leur cadence", poursuit-il, "et nous avons entonné 'Ninon', un chant de chasse" auquel le président "a été assez insensible, et puis après nous avons entonné 'Le Refuge', un chant qu'il connaît".

"Avec un sourire, il s'est retourné, il s'est approché de nous, tout simplement, ajoute-t-il. D'abord, il nous a demandé gentiment comment on avait connu ce chant. De fil en aiguille, après avoir discuté quelques minutes avec lui (…), il nous a proposé d'entonner le premier couplet, avec un refrain. Et on a pu chanter l'intégralité du chant."

"C'est complètement spontané, assure le jeune homme. Je pense que ça n'arrive qu'une seule fois dans une vie de pouvoir chanter, partager ce moment complètement suspendu avec le président de la République, en pleine rue, un lundi soir, avec le chœur", lance-t-il. La vidéo a ensuite été relayée par Canto. "Ça a été diffusé massivement entre groupes d'amis d'abord. Je serais malheureusement incapable de vous dire comment elle est arrivée dans les mains de Canto."

>> Emmanuel Macron donne "jusqu'à la fin de cette année" aux partenaires sociaux pour "bâtir" le futur "pacte de la vie au travail"

"Très concrètement, notre lien avec le projet Canto, ce sont plutôt des synergies en termes d'intérêt pour le répertoire de chants qu'on propose", explique-t-il. Le chœur Saint-Longin utilise l'application mobile "quand on se retrouve dans un café" et qu'il chante des chansons "du registre populaire". Elle "propose" en effet "tout ce genre de répertoire au même endroit"

Dans un communiqué de presse, les fondateurs de l'application Canto se félicitent du buzz créé autour de la vidéo. "Nous sommes très heureux de voir que cette chorale utilise l’application Canto. Nous sommes très heureux également que le Président de la République se soit servi de notre application", détaille l'association, avant de lancer : "Faites comme le Président et comme nos milliers d’utilisateurs, venez chanter avec nous ! Vive le chant, et vive la République !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.