"Qu'ils viennent me chercher ! " : les internautes détournent la mise au défi d'Emmanuel Macron

Après six jours de silence, le chef de l'Etat s'est finalement exprimé sur l'affaire Benalla. "Le seul responsable, c'est moi et moi seul. Qu'ils viennent [m]e chercher. Je réponds au peuple français", a-t-il lancé à l'intention de ses détracteurs. 

Emmanuel Macron, le 7 juin 2018 à Montréal (Canada). 
Emmanuel Macron, le 7 juin 2018 à Montréal (Canada).  (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS)

Une prise de parole très attendue et qui fait déjà beaucoup réagir. Devant les élus de la majorité, réunis mardi 24 juillet pour le pot de fin de session parlementaire à la maison de l'Amérique latine, à Paris, Emmanuel Macron a déclaré à plusieurs reprises qu'il était "le seul responsable" du scandale Benalla

>> "Trahison", "le responsable, c'est moi" : ce qu'a dit Emmanuel Macron aux élus LREM à propos de l'affaire Benalla

Après avoir dénoncé la "République des fusibles", il a lancé : "On ne peut pas être chef par beau temps et se soustraire lorsque le temps est difficile. S'ils veulent un responsable, il est devant vous, qu'ils viennent le chercher !"  

Une déclaration en forme de mise au défi dont le ton offensif a suscité de nombreux détournements sur Twitter via le hashtag #AllonsChercherMacron. Franceinfo vous propose un tour d'horizon de ces nombreuses réactions, mi-indignées, mi-amusées. 

Il y a la version lutte des classes...  

... et la version révolutionnaire 

Il y a l'incontournable référence à Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117... 

... et celle à Al Pacino 

Il y a ceux qui se souviennent d'un précédent quinquennat... 

... et ceux qui préfèrent Les Inconnus  

Il y a ceux qui veulent jouer à chat perché à l'Elysée...

... et ceux qui préfèrent une partie de cache-cache

Il y a ceux qui sont déjà en route... 

... et ceux qui préfèrent assister au spectacle depuis leur canapé