Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Benalla : garde à vue prolongée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Benalla : garde à vue prolongée
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Samedi 21 juillet, la garde à vue d'Alexandre Benalla, collaborateur de l'Élysée accusé de violences, se poursuit. Son domicile a été perquisitionné.

Alexandre Benalla reste en garde à vue. Samedi 21 juillet, l'homme, chargé de mission de sécurité à l'Élysée, est entendu par les enquêteurs, accusé de violences envers un manifestant le 1er mai dernier, incriminé par une vidéo diffusée le 18 juillet. "On a appris en fin de matinée la prolongation de la garde à vue d'Alexandre Benalla, précise la journaliste Peggy Mauger ce samedi en milieu de journée. Cela fait donc plus de 24 heures qu'il est interrogé par les enquêteurs. Il a été extrait dans la matinée des locaux de la police judiciaire afin d'assister à la perquisition de son appartement d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Trois hauts gradés en garde à vue

Les investigations se poursuivent. La journaliste explique : "On a appris, en parallèle, le placement en garde à vue de trois fonctionnaires de police, trois hauts gradés de la préfecture de police de Paris à qui l'on reproche d'avoir illégalement transmis des extraits de vidéosurveillance du 1er mai dernier à Alexandre Benalla." Sur ces vidéos, les scènes de violence dont il est accusé sont filmées sous un autre angle, l'homme cherchait ainsi à pouvoir, éventuellement, se défendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.