Vidéo Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon "porte" le "même degré de rupture" que Sandrine Rousseau assure LFI aux électeurs écologistes déçus

Publié
Article rédigé par
Radio France

Manuel Bompard, eurodéputé La France insoumise, s'est dit prêt à accueillir Sandrine Rousseau au sein de La France insoumise.

Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon eurodéputé de La France insoumise, a lancé mercredi 1er octobre un appel du pied aux électeurs de Sandrine Rousseau qui a perdu mardi d'une courte tête la primaire des écologistes. Yannick Jadot a été choisi comme candidat des Verts pour l'élection présidentielle

"Les électrices et les électeurs de cette primaire qui se sont retrouvés derrière la candidature de Sandrine Rousseau ont aujourd'hui un candidat en la personne de Jean-Luc Mélenchon", a-t-il estimé.

Sandrine Rousseau "est bien évidemment la bienvenue"

Selon lui, le chef de La France insoumise "porte ce même degré de rupture" que l'écoféministe et "considère lui aussi que si on veut apporter des réponses immédiates à l'urgence écologique, il faut ces logiques de rupture", a-t-il expliqué.

Manuel Bompard est même prête à accueillir Sandrine Rousseau au sein de La France insoumise : "Si, c'est le choix qu'elle fait, elle est bien évidemment la bienvenue, mais je pense que Sandrine Rousseau s'est engagée dans cette primaire. Elle portait l'idée d'être candidate des écologistes. Manifestement, elle est engagée dans des discussions avec monsieur Jadot. J'ai cru comprendre que ces discussions ne se passaient pas très bien, mais c'est elle qui en tirera les conclusions", a-t-il estimé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.