Présidentielle : cinq candidats écologistes à la primaire et cinq nuances de vert

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
verts
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Bourse, H. Capelli, N. Lachaud - franceinfo
France Télévisions

Plus de 122 000 sympathisants écologistes votent en ligne à partir de jeudi 16 septembre pour la primaire écologiste en vue de la présidentielle d'avril 2022. Cinq candidats sont en lice.

Ils sont cinq candidats en lice à la primaire écologiste. Et parmi eux, le futur candidat écologiste pour l'élection présidentielle. S'ils affichent leur unité, à chacun sa personnalité. Le pragmatisme pour Yannick Jadot, le plus connu. Le féminisme pour Sandrine Rousseau, qui entend jouer les outsiders. L'ancienne ministre Delphine Batho prône la décroissance quand Jean-Marc Governatori joue la carte libérale. Le maire de Grenoble (Isère), Éric Piolle, veut apporter son expérience. "Nous allons à cette présidentielle pour gagner, changer la vie, répondre à la crise climatique et à l'insécurité sociale et économique", affirmait-il le 19 août.

Résultat dimanche soir

Bien que leurs opinions sur divers sujets de société varient, ces cinq personnalités veulent la fin des pesticides et le développement du bio. "Je suis partisan d'une écologie réaliste", indiquait Yannick Jadot le 4 juillet. Pour l'économie, pas question d'une écologie punitive pour Jean-Marc Governatori, alors que Delphine Batho est radicale : "La décroissance, c'est un changement de nos modes de vie. [...] C'est le fait de réduire la production de biens et de services", expliquait la candidate le 16 juillet sur France 2. Quant à la laïcité, tous semblent sur la même longueur d'onde, sauf Sandrine Rousseau. Plus de 122 000 sympathisants votent en ligne du 16 au 19 septembre pour le premier tour de cette primaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.