Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Bruno Le Maire promet une taxe Gafa "au niveau national" s'il n'y a pas d'accord européen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Bruno Le Maire sur la taxation des GAFA
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Economie était l'invité des "4 vérités" sur France 2, jeudi matin.

La France introduira "dès 2019" une taxe nationale sur les géants du numérique si les discussions en cours pour mieux les imposer au niveau européen n'aboutissent pas, a assuré Bruno Le Maire sur France 2, jeudi 6 décembre.

"Nous avons obtenu hier un accord avec le vice-chancelier allemand sur ce sujet-là et je me donne jusqu'au mois de mars pour qu'on obtienne une taxation des géants du numérique", a déclaré le ministre de l'Economie. Il a également promis qu'en cas d'échec des négociations, "nous le ferons au niveau national".

Nous le ferons dès 2019 au niveau national: nous taxerons les géants du numérique si les États européens ne prennent pas leurs responsabilités.

Bruno Le Maire

sur France 2

Les pays européens discutent en ce moment  d'une directive, présentée en mars par la Commission européenne, qui prévoit la mise en place d'une taxe sur le chiffre d'affaires des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) le temps qu'une solution soit négociée à l'échelle mondiale pour mieux imposer les géants du net.

La France, à l'origine de cette proposition, espérait à l'origine voir cette directive approuvée d'ici la fin de l'année. Mais plusieurs pays (notamment l'Irlande et le Luxembourg) s'opposent à ce projet. L'Allemagne, qui craint des mesures de rétorsion américaines pour son industrie automobile, a également montré des réticences. Pour tenter de sauver un accord, Paris a proposé mardi, avec Berlin, une version édulcorée du projet. Elle prévoit l'adoption de la directive au plus tard en mars 2019, pour une entrée en vigueur en 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bruno Le Maire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.