Birmanie : le triomphe d'Aung San Suu Kyi

Son parti obtiendrait plus de 70% des sièges aux premières élections législatives libres. France 2 fait le point.

FRANCE 2

Après 25 ans de dictature militaire, les résultats des premières élections législatives libres de Birmanie ne laissent place à aucun doute. "Nous n'avons pas encore de résultats, mais je crois que c'est clair pour tout le monde", commente Aung San Suu Kyi, chef de la ligue nationale pour la démocratie. Le message est clair et sous-entend la victoire. Une victoire avec plus de 70% des sièges selon un collaborateur de la leader politique.

Une défaite reconnue

Dans les rangs de la junte, le message est aussi passé. Le président du parlement, numéro 2 du régime militaire reconnait sur sa page Facebook sa défaite et félicite la gagnante comme on le ferait en France ou aux États-Unis. Inimaginable dans ce pays qui a connu pendant 50 ans une dictature féroce. En 1990, la même victoire avait été balayée par la force. Aung San Suu Kyi allait se retrouver derrière les grilles de sa maison pendant 15 ans. Si le pays s'ouvre à la démocratie, la constitution continue de comporter des aberrations. Elle prive notamment Aung San Suu Kyi d'accès à la présidence après son triomphe électoral.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'opposante Aung San Suu Kyi s\'exprime au siège de son parti à Rangoun (Birmanie), le 9 novembre 2015.
L'opposante Aung San Suu Kyi s'exprime au siège de son parti à Rangoun (Birmanie), le 9 novembre 2015. (YE AUNG THU / AFP)