Cet article date de plus de six ans.

Nicolas Sarkozy "fier de son coup d'éclat", selon "Le Journal du dimanche"

L'hebdomadaire raconte les coulisses de la tribune de l'ancien président mis sur écoute.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicoals Sarkozy inaugure l'institut Claude-Pompidou, centre de recherche contre la maladie d'Alzheimer, le 10 mars 2014, à Nice (Alpes-Maritimes). (VALERY HACHE / AFP)

Nicolas Sarkozy dit avoir remis "l'église au milieu du village". En publiant une tribune qui a agacé l'ensemble de la gauche, pour se défendre après sa mise sur écoute révélée par Le Monde, l'ancien président de la République a réussi un "coup d'éclat", dont il est "fier", selon le JDD du dimanche 23 mars.

Attentif aux plus de 80 000 "likes" sur ses deux pages Facebook, l'ancien président se vante surtout d'avoir "fait vendre" Le Figaro : "Voilà au moins une tribune que tout le monde aura lue. Il n'y avait plus un Figaro dans les kiosques", lance-t-il, au lendemain de sa publication explosive, dans laquelle il compare sa mise sur écoute aux méthodes de la Stasi, la police politique d'ex-Allemagne de l'Est.

Au passage, Nicolas Sarkozy dit n'avoir pas entendu la gauche lui reprocher la "moindre inexactitude". Pourtant, en plus de sa comparaison volontairement exagérée à la Stasi, l'ex-président a eu recours à plusieurs arguments erronés, comme l'explique LeMonde.fr.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.