Hulot accusé d'agressions sexuelles : "Je ne suis pas tombée des nues, mais je n'ai eu aucun signal", assure Cécile Duflot

Publié
Affaire Nicolas Hulot : Cécile Duflot "n'est pas tombée des nues" lorsqu'elle a pris connaissance des accusations d'agressions sexuelles visant l'ancien ministre de l'Écologie
Article rédigé par
France Télévisions

La directrice générale de l'ONG Oxfam, Cécile Duflot était, mercredi, reçue dans "Votre invitée politique" sur la chaîne franceinfo. Elle a évoqué les accusations d'agressions sexuelles visant Nicolas Hulot.

Lorsqu'elle a pris connaissance des accusations d'agressions sexuelles visant Nicolas Hulot, Cécile Duflot "n'est pas tombée des nues". Invitée mercredi 15 décembre de l'émission "Votre invitée politique" sur franceinfo, l'ancienne ministre du Logement a toutefois assuré n'avoir eu "aucun signal ou chose" dont elle "aurait été témoin".

Interrogée sur l'expression "tomber des nues", elle a expliqué : "Ça veut dire ce que ça veut dire, et j'ai déjà expliqué que je ne parlerais pas davantage de façon publique non pas parce que j'ai des choses à cacher, mais parce qu'il y a des moments, des endroits, des personnes pour parler d'un certain nombre de choses."

"Des situations qui ne sont plus tolérables"

Dans un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" sur France 2 le 25 novembre, Nicolas Hulot est accusé de violences sexuelles par plusieurs femmes"C'est toujours un sujet compliqué" a déclaré Cécile Duflot, en précisant qu'elle ne "se tairait plus" si elle "était informée de situations qui, de mon point de vue, ne sont plus tolérables". "En revanche, ne pas se taire ne signifie pas forcément pas forcément parler publiquement et au plus grand nombre", a affirmé l'ex-députée et secrétaire nationale d'EELV.

"Il y a plein de choses qu'on peut faire. Pour dire les choses, j'ai été la secrétaire nationale d'un parti qui a eu en son sein Denis Baupin et j'ai eu à m'exprimer sur le sujet y compris au tribunal et ça a été un moment important pour moi. Depuis cette date, je suis d'une rigueur absolue", a-t-elle déclaré au sujet de cette affaire révélée en 2016 qui avait provoqué un séisme au sein du parti écologiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.