Cet article date de plus de cinq ans.

Poitiers : deux bénévoles ruinés à cause de lotos associatifs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Poitiers : deux bénévoles ruinés à cause de jeu de loto
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Deux retraités ont eu l'idée de louer une salle pour aider les associations à organiser des lotos. Pour la justice, c'est illégal, résultat près de 900 000 euros d'amende.

Quand on joue au Loto, on a l'espoir de gagner, Henri Diez-Pomarès lui a tout perdu. Au début de sa retraite, il a l'idée de louer une salle pour que chaque week-end puisse se tenir des lotos caritatifs. Les associations empochent le bénéfice. Avec son ami André Baudet, le retraité gérait la logistique.Trois ans plus tard, tout s'effondre. Henri et André sont tous les deux condamnés pour cercle de jeu illégal. L'amende tombe : 883 000 euros. Pour eux les conséquences sont catastrophiques.

Aucun enrichissement personnel

 
Aujourd'hui la maison d'Henri est hypothéquée et les comptes d'André sont bloqués. Pire à ces yeux, ses dettes sont transmissibles à ses trois enfants. "J'aurai aimé leur transmettre le fruit de mon travail et ma foi si les choses ne s'arrangent pas. J'aurai travaillé toute ma vie pour rien", explique Henri.
Huissier, expert-comptable, lettre à la préfecture, il pensait pourtant avoir respecté les règles qui tolèrent six lotos par an et par association. Lors de leur procès, il a été reconnu qu'il n'y avait pas eu d'enrichissement personnel, seule l'organisation de jeu de hasard leur est reprochée. Les deux retraités ont porté plainte, ce sera le recours de la dernière chance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.