Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Ruma, victime des trafiquants d'enfants qui remplissent de faux orphelinats au Népal

Au cours de son enquête sur le "volontourisme" et le business de la charité, "Envoyé spécial" a fait des découvertes dérangeantes. Comme ces faux orphelinats remplis d'enfants volés à leurs parents. Extrait au Népal.

En 2003, la mère de Ruma était si heureuse d'envoyer ses quatre enfants à l'école… Elle ne les reverra pas pendant neuf ans. Ruma, ses deux sœurs et son frère ont été victimes d'un réseau très organisé. Son objectif : remplir de faux orphelinats au Népal pour apitoyer les volontaires étrangers et, surtout, récolter des donations. Extrait du magazine "Envoyé spécial".  

"Ils nous ont dit que pour avoir de la nourriture et des vêtements, il fallait dire à ceux qui venaient de l'extérieur que nous n'avions pas de parents", raconte Ruma, qui en avait même "oublié l'image de [s]a mère".

Tous les enfants avaient au moins un parent en vie

Traumatisée, la jeune fille emmène Nicolas Bertrand jusqu'à la bâtisse qui servait de faux orphelinat, mais elle n'ose pas trop s'en approcher. Au moindre écart, les enfants prisonniers entre ses murs étaient menacés d'être jetés à la rue et même battus. Tous avaient au moins un parent en vie, mais on leur répétait qu'ils étaient tous morts.

Heureusement, des volontaires ont compris ce qui se passait et alerté la police. Ruma, ses sœurs et son frère ont été ramenés dans leur famille. Le centre a été fermé, mais son directeur n'a jamais été condamné.

Extrait de "Avec les meilleures intentions du monde", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial".

Ruma, victime des trafiquants d\'enfants qui remplissent de faux orphelinats au Népal
Ruma, victime des trafiquants d'enfants qui remplissent de faux orphelinats au Népal (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)