Présidentielle américaine : une élection qui montre les divisions d'un pays

En direct sur le plateau de France 2, Étienne Leenhardt explique pourquoi cette élection est celle des clivages de l'Amérique.

FRANCE 2

L'élection américaine, qui a lieu demain, mardi 8 novembre, se déroule dans un pays plus divisé que jamais. C'est une des clés de ce scrutin : réussir à séduire les laissés-pour-contre. "Les États-Unis, c'est tout simplement l'un des pays les plus inégalitaires au monde. 5% de la population détient plus de 85% des richesses. Sur les dix dernières années, la classe ouvrière américaine a perdu 10% de ses revenus. C'est ce sentiment de déclassement et cette colère qu'a réussi à capter Donald Trump", explique Étienne Leenhardt, en direct sur le plateau de France 2.

Le levier de la démographie

Donald Trump a utilisé un autre levier, celui de la démographie, les Blancs seront minoritaires dans 30 ans. "Si aujourd'hui, il n'y avait que les Blancs qui votaient, Donald Trump serait très largement élu. Si les électeurs étaient tous issus des minorités, ce serait une vague bleue, comme le parti démocrate", poursuit le journaliste. L'autre élément frappant, c'est le clivage entre les hommes et les femmes. "Un électorat uniquement féminin donnerait une très large victoire à Hillary Clinton. S'il n'y avait que les hommes qui votaient, Donald Trump serait élu haut la main", complète-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat républicain Donald Trump lors de la convention de son parti à Cleveland (Ohio, Etats-Unis), le 21 juillet 2016.
Le candidat républicain Donald Trump lors de la convention de son parti à Cleveland (Ohio, Etats-Unis), le 21 juillet 2016. (JIM WATSON / AFP)