Un an après, Charlottesville toujours sous le choc

Un an après les incidents meurtriers de Charlottesville aux États-Unis, où une femme avait perdu la vie après qu'un homme ait foncé sur une foule de manifestants antiraciste, une nouvelle manifestation a eu lieu dimanche 12 août, tout près de la Maison Blanche.

France 3

Des fleurs et des petits mots. Un an après, le souvenir de Heather Heyer, 32 ans, écrasée par la voiture d'un sympathisant nazi au cours d'une manifestation, reste vif, à Charlottesville aux États-Unis. Le 12 août 2017, les suprématistes blancs défilent à Charlottesville, ils protestent contre la suppression de la statue du général Lee, favorable à l'esclavage. Une contre-manifestation dégénère, et des heurts très violents éclatent.

Donald Trump avait créé une vive polémique

Dans une rue, une voiture fonce sur la foule, avant de recommencer sa course folle dans l'autre sens. Sur sa route, elle a blessé 19 personnes et tué Heather Heyer. L'auteur est un homme de 20 ans, proche des néonazis. Peu de temps après les événements, Donald Trump crée la polémique jusque dans son camp en ne dénonçant pas ses actes. Un an après, interdits de remémorer ce triste souvenir à Charlottesville, suprématistes blancs et antiracistes se retrouvent à Washington.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des groupes de suprémacistes blancs, néo-nazis, alt-right, antifa et leurs contre-manifestants ont défile dimanche 12 août à Washington aux Etats-Unis.
Des groupes de suprémacistes blancs, néo-nazis, alt-right, antifa et leurs contre-manifestants ont défile dimanche 12 août à Washington aux Etats-Unis. (TASOS KATOPODIS / MAXPPP)