Cet article date de plus de trois ans.

Sommet Trump-Poutine : des manifestants aux multiples griefs défilent à Helsinki

En Finlande, des manifestations sont à nouveau prévues lundi, en marge de la rencontre entre le président des États-Unis et son homologue russe, Vladimir Poutine. Les premiers défilés hier ont agrégé de multiples critiques visant les deux hommes.

Article rédigé par
Nathanaël Charbonnier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Plusieurs milliers de manifestants ont défilé le 15 juillet 2018 à Helsinki en Finlande, à la veille d'un sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

Une rencontre officielle entre Donald Trump et Vladimir Poutine se déroule lundi 16 juillet à Helsinki, en Finlande. Ce sommet inédit, sur terrain neutre, a provoqué des manifestations hier, qui devraient se renouveler le temps du face-à-face. 

Manifestation éclectique avant le sommet Trump-Poutine - un reportage de Nathanaël Charbonnier à Helsinki (Finlande)
écouter

Le président des États-Unis et son homologue russe mobilisent. Quel président attire le plus les critiques ? Parmi les manifestants, le choix est difficile à faire. "Je ne choisis pas. Je choisis les droits de l’Homme et la démocratie, lance une manifestante. Les gens meurent tous les jours pour défendre ces droits et nous ne voulons pas de ça ici." 

Une des manifestations en faveur des droits de l'Homme, à Helsinki le 15 juillet 2018, à la veille d'un face-à-face entre Donald Trump et Vladimir Poutine. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

Les avis négatifs sont partagés, que l’on vienne de France, de Suisse ou des États-Unis. Les deux chefs d'État n’inspirent pas confiance. "Les deux sont dangereux. Il y en a peut-être qui a des plans à plus long terme que l’autre", lance un manifestant, lui aussi incapable de choisir la cible de ses critiques. Visiblement, on n’aime ni l’un ni l’autre, mais les raisons de la colère varient. Certains marchent pour la paix et d’autres pour défendre un cinéaste ukrainien, Oleg Sentsov, emprisonné en Russie pour "terrorisme".

Lors d'une manifestation à Helsinki, le 15 juillet 2018, une pancarte "Libérez Sentsov" en faveur du cinéaste ukrainien emprisonné en Russie et en grève de la faim depuis la mi-mai.  (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

Une Américaine explique avoir fait le voyage pour défiler en faveur de "toutes les minorités". Elle précise qu’il s’agit de défendre les droits de l’Homme, de porter la parole des femmes, de lutter en faveur des combats des homosexuels.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche 15 juillet 2018 à Helsinki à la veille d'un sommet historique dans la capitale finlandaise entre Donald Trump et Vladimir Poutine. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)
Quant aux manifestants finlandais, ils semblent redouter davantage Poutine que Trump, mais eux disposent d’une frontière commune avec la Russie, longue de plusieurs centaines de kilomètres.     

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.