Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. La grève de la faim du cinéaste Oleg Sentsov

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Aujourd'hui, la grève de la faim du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien en grève de la faim.
Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien en grève de la faim. (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Cela fait 56 jours aujourd’hui que le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, détenu dans une prison en Sibérie, est en grève de la faim. 56 jours qu’il s’alimente uniquement avec trois litres d’eau sucrée par jour. Depuis le 14 mai, ce colosse d’1 mètre 90 a perdu plus de 15 kgs, il en pèse aujourd’hui à peine 75. Mais Oleg Sentsov ne lâche rien, rien ne lui fera arrêter cette grève de la faim, qu‘il mène pour faire reconnaître ses droits. Une grève de la faim dont la date n’a pas été choisie au hasard et qui, du coup, laisse planer une menace sur la belle fête du Mondial en Russie. Avant de devenir un détenu en Sibérie condamné à vingt ans de prison pour terrorisme, Oleg Sentsov était un cinéaste reconnu par ses pairs depuis 2012 et son film Gamer sur les jeux vidéo.

Sentsov refuse de devenir citoyen russe

Mais il a le malheur d’être né en Crimée qui à l’époque est ukrainienne et il refuse absolument de prendre la nationalité russe après l’annexion de la région en 2014. Pire, il livre des provisions aux soldats ukrainiens qui se battent contre les Russes. Le 14 mai 2014, Sentsov est arrêté avec trois autres hommes. En août 2015, après un procès qualifié de stalinien par Amnesty International, il est condamné pour avoir projeté de faire sauter une statue de Lénine, sans l’ombre d’une preuve et sur la base d’une confession obtenue sous la torture. Oleg Sentsov demande aujourd’hui la libération des Ukrainiens prisonniers en Russie, en échange de la libération des prisonniers russes en Ukraine. Il est soutenu par un nombre imposant de cinéastes de Pedro Almodovar à Wim Wenders, d’écrivains tels que Stephen King mais aussi par Christiane Taubira. Rien n’y fait pour le moment.

Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien en grève de la faim.
Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien en grève de la faim. (SERGEI SUPINSKY / AFP)