Cet article date de plus de trois ans.

Les Etats-Unis sauront au plus tard mardi qui a tué Jamal Khashoggi, assure Donald Trump

L'annonce de Trump intervient alors que deux quotidiens américains affirment que la CIA a conclu que l'assassinat du journaliste saoudien avait été commandité par le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président des Etats-Unis, Donald Trump, le 17 novembre 2018, lors de sa visite à Paradise, ville détruite par un incendie, en Californie. (SAUL LOEB / AFP)

Sur le point de savoir "qui l'a fait"Le président américain Donald Trump a déclaré samedi 17 novembre que les Etats-Unis détermineraient dans quelques jours qui a tué le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. L'annonce présidentielle est survenue, alors que deux quotidiens américains, le Washington Post, puis le New York Times, ont affirmé, en citant des sources anonymes, que la CIA avait conclu que l'assassinat avait été commandité par le puissant prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane.

Aucune "conclusion définitive" pour l'instant

Parlant à des journalistes à Malibu, en Californie, où il a visité samedi des localités ravagées par les incendies, Donald Trump a annoncé qu'un "rapport complet" serait achevé "dans les deux prochains jours". Soit dimanche ou lundi. Puis, il a mentionné un délai différent, "lundi ou mardi".

Quelques heures plus tôt, Heather Nauert, la porte-parole du département d'Etat américain, a déclaré que les Etats-Unis n'avaient, à ce stade, abouti à aucune "conclusion définitive" sur les responsabilités dans l'assassinat de Jamal Khashoggi. Elle aussi réagissait aux informations du Washington Post et du New York Times. Heather Nauert a déclaré qu'au moment où elle parlait, il était prématuré de désigner tel ou tel responsable.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.